A boire et à manger, t.3 : Du pain sur la planche, Guillaume Long

A boire et à manger, Guillaume LongDes histoires sans fil conducteur plus épais que l’envie de bien manger (pas forcément dans les plus grands restaurants du monde, mais dans ceux où on aime faire à manger, offrir à manger, et manger), et partager les découvertes. Au grès des anecdotes de vie (voyage en Espagne, invitation à dîner par un/e ami/e, défi par le légume improbable qu’on achète et qu’on laisse inévitablement pourrir au fond du réfrigérateur, pression par l’éditeur…) Guillaume Long raconte les joies de la nourriture.
Il se met en scène avec humour, décalage. Ne se dit jamais Grand Chef Ultime, Fin Limier Connaisseur, Hypra Gastronome. Il refuse cette image. Et à lire les petites cases qu’il nous offre, on le sent : son plaisir part d’une vraie curiosité pour l’association des saveurs, les découvertes culinaires, et le feux d’artifice des papilles. Il déguste puis il dévore.

Guillaume Long parvient également, par des sautillements narratifs, à ne jamais ennuyer son lecteur. Il change de ton selon les lieux, les situations, les repas, des bonds de puces au fil de ses envies et de sa gourmandise.

Et, fin du fin, Guillaume (qu’on finit par tutoyer et considérer comme le bon copain qui a les yeux pétillants de joie en te parlant du dernier plat découvert, et qui fait pétiller ton ventre lorsqu’il te cuisine le dit plat), il partage ses recettes, ses astuces. Il raconte ses balbutiements, ses hésitations, ses reprises, puis il dévoile SA RECETTE ULTIME. Et donne envie de toutes les tester.
(Là, je viens de lire une recette sur une salade de mangue à l’ail !!! Son éditeur, perplexe, goûte du bout des lèvres, et en a la langue qui fait des bonds entre les dents. Puis il dévore)

Bref.
C’est bien écrit.
Aux dessins plein de couleurs, une touche enfantine comme un copain gribouillerait dans l’urgence pour ne rien perdre de ce qu’il veut dire.
Bourré d’humour.
Plein de détails du quotidien dans lesquels on peut se reconnaître.
Avec des recettes originales ou classiques, qui donnent envie.
Et la Faim au Ventre !

Parfait pour ceux qui aiment manger, qui aiment cuisiner, faire de nouvelles expériences, changer de leurs habitudes. Pour ceux qui cuisinent déjà très bien, ou pour les novices (les recettes sont même classifiées selon la difficulté).

Une lecture qui vous conduira aux fourneaux !

Editions Gallimard.

Ah oui, et le monsieur a un blog sur le Monde :
cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *