Le fil, Sophie Lemp

le_fil10La grand-mère de Sophie décède. La jeune femme raconte sa douleur, son manque, sa tristesse, et la vie qui continue.
Puis elle découvre des carnets dans lesquels la grand-mère a écrit à la petite fille depuis sa naissance. Sophie re-découvre alors sa grand-mère, la garde encore un petit peu près d’elle.
Et le lecteur se retrouve immergé dans cette douce et belle histoire. L’amour, la tendresse, les pétillements de joie, les pincements au cœur, les colères, la patience. Lire la suite

Le parrain et le rabbin, Sam Bernett

parrain rabbin bernett cherche midiNous sommes en Italie pendant la deuxième guerre mondiale plus exactement le 15 Novembre 1943, à Milan. Dans une école juive se trouvent 20 jeunes gens entre 10 et 17 ans, plus leurs  professeurs,  ils sont en clandestinité car l’école est fermée.
Ils doivent fuir et passer la frontière Suisse pour avoir une chance de survivre au génocide. Les Allemands sont en pleine déroute, ils massacrent et détruisent tout sur leur passage.
En parallèle, à New-York,  le Rescue Committee  fait tout pour sauver les juifs d’Europe.  La nouvelle tombe, il faut porter une action pour sauver ce groupe. Mais comment faire ? Après moult polémiques, la décision est prise. Ils vont faire appel à la Mafia, mais qui, où et comment faire? Lire la suite

Une bouche sans personne, Gilles Marchand

Un comptable plabouche sans personnenqué dans sa routine, son petit appart parisien, sa petite vie solitaire, ses habitudes rassurantes, et derrière son écharpe, se raconte.
Ça paye pas de mine au début. On se laisse faire. L’écriture est fluide, sympa. Le regard sur les autres est juste ce qu’il faut de piquant, méfiant, et drôle, et triste. On sent évidemment le truc plus profond qui vient titiller la curiosité.
Parce que le type, il cache un truc sous son écharpe, une malformation, une cicatrice, une plaie. Quelque chose de Secret, du passé enfoui.

Il retrouve ses potes tous les soirs, ou presque, au café. Quatre solitaires qui boivent des cafés arrosés de whisky, discutent (ou pas), tapent le carton (ou pas), se confient (peu). Lisa, la barmaid si jolie et pleine d’attentions. Thomas, qui croit avoir des gosses qu’il n’a jamais eu. Sam qui reçoit des lettres de sa mère décédée.
Le comptable, lui, ne s’est jamais confié sur rien de sa vie privée. En 10 ans. Ils n’ont jamais rien demandé. Puis un jour, l’écharpe se retrouve imbibée de café. Il ne peut envisager de l’ôter, il préfère fuir.
Quand il reviendra au bar, les questions vont surgir. Et… il va se décider à parler. A raconter. Se raconter. Lire la suite

Rose-Mercie, Maggie Belin Biais

rose mercieRose-Mercie est une très jeune fille de 16 ans. Née dans la bourgeoisie du cap haïtien. Dans cette bourgeoisie, plus on est clair de peau, mieux on réussit. Elle se retrouve orpheline de père (Albert Desfontaines mort d’une chute de cheval).

Lorette, sa mère se retrouve à l’âge de 28 ans, veuve et héritière d’une exploitation d’orangers et de caféiers (Milot). Mais seule, elle n’arrive pas gérer le domaine. Elle décide d’organiser le mariage de Rose-Mercie avec Ange Pérétti, un ami de celle-ci. C’est un Corse ayant réussi en Haïti. Peu de temps après leur mariage, Ange est appelé sous les drapeaux (Français). C’est la première guerre mondiale, nous sommes en 1915. Rose-Mercie se retrouve seule et mère d’une petite fille France. Femme libre elle part pour Milot et relance l’exploitation de la famille avec l’introduction de ruches et la fabrication d’onguents pour la haute société haïtienne. Car les américains font blocus sur les produits ne venant pas des états unis et dépouillent le gouvernement Haïtien.

En 1918 Ange est démobilisé et retourne en Haïti. Traumatisé par la guerre il n’est plus lui même. Rose Mercie de son coté à vécu d’autres choses et est devenue très indépendante et autonome. Arriveront ils à  se retrouver? Pour lui, les Américains sont des sauveurs. Pour elle des occupants.

Dans ce roman, il y a deux histoires. La première, celle d’Haïti, la seconde celle d’une femme indépendante, avant-gardiste et dérangeante par ces décisions et choix de vie pour l’époque.

Lire la suite

Les refus de Grigori Perelman, Philippe Zaouati

les-refus-de-grigori-perelman-philippe-zouati-pippa-couvertureGrigori Perelman, mathématicien russe, après plusieurs années de recherche, résout l’une des plus importantes énigmes, la conjecture de Poincaré. Il dévoile sa théorie sur le site  internet arXiv.

Admirants son travail, une poignée d’intellectuels veulent lui remettre la médaille Fields. Seulement Perelman refuse la récompense, et refuse de se déplacer.  Vivant avec sa mère dans un modeste appartement de Saint Petersbourg, en quasi ermite, il donne très peu d’interview et refuse des postes prestigieux.

John Ball, président de l’Union mathématique internationale va partir en Russie, et tenter de convaincre Perelman de venir recevoir son prix.
Sillonnant les rues de Saint Petersbourg pendant deux jours, Ball et Perelman vont dialoguer, chacun usant de sa logique et de ses arguments pour convaincre l’autre du bien fondé de son point de vue.

Philippe Zaouati a rencontré John Ball, et parvient à retranscrire avec vivacité les échanges entre les deux hommes.
La forme du dialogue, tout comme les échanges entre Socrate et Platon, donne au livre un rythme agréable, et par la vulgarisation, permet au lecteur d’aborder des notions de mathématiques.

Editions Pippa (avril 2017)

Libraire : Isabelle