Des diables et des saints Jean Baptiste Andréa

Joseph, professeur de piano raconte son histoire en jouant des partitions de Beethoven dans les gares, les aéroports, dans tous les lieux de passage. Cet enfant devenu orphelin est envoyé aux Confins, un orphelinat des Pyrénées. Dirigé par le surveillant général l’abbé Sénac, les enfants filent droit. Heureusement Joe a un don, il joue du piano. Cet atout lui permet de sortir de l’établissement pour donner des cours à Rose, une jeune fille riche. Au cœur de cet univers sombre, vétuste et violent la bande de la Vigie composée de Sinatra, Danny, Momo, Joe, Fouine et Souzik tente de s’enfuir. Une aventure qui ne laisse aucun répit. La figure de  l’orphelin dans la littérature comme super héros ( Harry Potter, Oliver Twist, Tom Sawyer, Causette ) fascine ; la thématique est abordée comme une aventure, avec beaucoup de romanesque, bercée par la musique classique et l’arrivée du rock des Rolling Stones avec Sympathy for the devil .Car même prisonniers martyrisés de cet enfer, on ne leur apprenait pas à penser grand, Joe s’improvise alors astronaute comme Michael Collins, imagine le voyage cosmique sur la lune et entends la voix de son mentor invisible. 

Des diables et des saints est le 3ème roman de Jean Baptiste Andréa. C’est un coup de cœur qui touchera à la fois les adultes mais aussi les adolescents. Il est question de jeunesse, difficile, de privation, d’abandon mais d’espoir, de couleurs et de rythme qui apparaissent sur une partition de musique.  

Editions l’Iconoclaste

Parution 14 Janvier 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.