Flammes, Robbie Arnott

flammes robbie arnottFlammes est un roman qu’il faut oser ouvrir, oubliant la séparation du réel et de l’imaginaire et se plonger dedans, pour se retrouver embarquer dans une histoire merveilleuse.

Les femmes d’une famille reviennent à la vie, le corps transformé par le lieu où leurs cendres ont été répandues, font un petit séjour en attendant de « régler quelque chose » et s’en vont.
Après la mort et la brève résurrection de leur mère, Levi, le fils, pense sauver sa sœur, Charlotte, de ce traumatisme en lui fabriquant un cercueil parfait. La sœur s’enfuit, le plus au Sud possible, et finit sur une île d’élevage de Wombat.
Le frère commence une correspondance avec un spécialiste des cercueils, complètement parano, endetté, acariâtre, et solitaire.
Un pêcheur de thon exceptionnel se met à la retraite lorsque son otarie – parce que les pêcheurs ont des otaries comme compagne de pêche – décède brutalement.
Un dieu se balade dans le corps d’un rat d’eau.
Le feu naît et raconte son histoire.
Un roman foisonnant ! À la fois thriller, nature writing, épistolaire, fantastique, drôle ! Et pourtant parfaitement cohérent, bien tenu, avec du suspens, énormément de tendresse associée à ce brin de folie douce qui permet de croire dur comme fer à cette histoire comme à tous les contes de notre enfance.
C’est une fable pleine d’humanité, qui au final, raconte le deuil, l’écologie, l’amour, le contrôle de soi, la perte d’identité, la quête d’un sens.

Éditions Actes Sud (2019)
Trad. Laure Manceau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.