Les brillants, t.1, Marcus Sakey

les brillants, marcus sakeyLes Brillants sont des personnes avec chacun un talent particulier : pouvoir décrypter tout code, parvenir à se faufiler entre les gens sans même qu’ils ne se rendent compte de votre présence, deviner vos gestes et réactions avant qu’elles ne se produisent…
Ils sont apparus dans les années 80. Comme ça. Sans explication : 1% de la population naît avec un de ces talent, plus ou moins puissant.
La société ne sait pas vraiment comment les intégrer. Les « normaux » sont souvent méfiants.
Jusqu’au jour où l’un d’eux fait bouleverse les marchés financiers et qu’un autre entre dans un restaurant et y massacre tout le monde.
A partir de là, une milice s’organise, pour traquer les terroristes. Et des structures sont mises en place pour les contrôler : comme une Académie où dès 8 ans, ils sont enfermés, leur identité effacée, leurs pouvoirs asservis.

Nick est un Brillant. Il lutte pour un monde meilleur, mais au sein du DAR (ceux qui traquent les terroristes Brillants). Face à la montée terrifiante de la violence et le de la destruction, il va être mené à prendre une décision difficile, qui pourrait bien changer complètement son regard sur le monde tel qu’il le connaît.

Marcus Sakey n’offre pas un scénario très original (comme précisé sur le bandeau accompagnant le livre : on pense très fort à X-Men), mais alors, il mène son livre avec un réel talent.
C’est à la fois un thriller prenant, une course poursuite pleine de rebondissements, un rythme haletant bourré d’actions et des moments posés de réflexions et d’analyse de la société.
De plus, ses personnages ont une ampleur psychologique réellement intéressante, qui n’en fait pas des stéréotypes. On pense à Philip K. Dick pour le côté obscur, complexe et torturé.

Les parallèles avec ce que nous vivons aujourd’hui (attentats, politique obscure, surveillance, méfiance, ségrégation, peur de l’autre) sont évidemment frappants. Et Sakey, sans tomber dans le pamphlet, offre quelques ouvertures bien senties.

Les Brillants est un livre divertissant, qui finit par prendre du poids grâce à ses personnages complets et du volume par les réflexions sur des problèmes que l’on rencontre avec violence aujourd’hui.

Éditions Gallimard (12.02.15)
ÉditionsFolio Poche (18.02.16)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *