Les mâchoires du serpent, Hervé Claude

les machoires du serpent, herve claude[Paris Polar 2015]

Australie, octobre, début de l’été. Les journées sont déjà chaudes. Aux quatre coins du pays, des corps sont retrouvés. Mutilés, voir déchiquetés. Tout d’abord assimilés à des attaques improbables d’animaux sauvages, sans lien. Puis… des points communs sont trouvés dans les mutilations des victimes. Et petit à petit les accusations semblent se tourner vers les Aborigènes…
Mais le chef adjoint de la police Ange Cattrioni et son acolyte Ashe, enquêteur dilettante, n’y croient pas. Et enquêtent, jusqu’à risquer leur propre vie.

Hervé Claude parvient à donner une ambiance chaude, poisseuse, sensuelle et mystérieuse à son histoire. Une immersion dans une Australie bancale, qui renie son passé, alors que la colère des aborigènes grondent de plus en plus fort.
On apprend dans ce livre des pans de l’histoire sanglante et sombre de l’Australie, à travers le portrait de plusieurs personnages. On découvre aussi l’Australie qui est de plus en plus tournée vers le tourisme, le commerce de ses ressources, un pays qui change.

Les mâchoires du serpent est un thriller prenant, très bien documenté, avec un pan social très bien décrit. Les personnages sont très réalistes. Et l’enquête parfaitement tenue, pleine de suspens, de mystères, avec des rebondissements, du danger et des confrontations tendues.

Actes Sud (03.11.2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *