Vies dérobées Cinzia Leone

Qu’est ce qu’une vie dérobée? Palestine 1936, la famille d’Avraham Azoulay négociant en textile se fait tuer.Son voisin Ibrahim son associé décide de s’approprier son identité et fuit avec un contrat en or. De la Turquie en Tunisie sur l’ile de Djerba, en passant par Miami et Bâle il survit, il décide de devenir Avraham Azoulay dans ses moindres détails. Cette usurpation d’identité le poursuivra toute sa vie , lui qui a tant cherché à être un autre, jusqu’à renoncer à ses racines, sa religion jusqu’à tout perdre comme l’amour de sa femme Miriam qui doit renoncer à son identité, se réapproprier les codes de conduite mais surtout celui de sa fille. Cette dernière convaincue de sa judéité part en Israel dans un Kibboutz et contribue à la construction de ce jeune état.

1938, en Italie. Giuditta, découvre son appartenance juive alors que les lois raciales entrent en vigueur et l’obligent à la dissimuler pour affronter une vie pleine de dangers. Giuditta sera forte, libre arbitre dans ses choix difficiles.


En 1991, Esther, sa fille et troisième héroïne de ce roman, le trait d’union entre les deux histoires se voit proposer un drôle de mariage et sera prise malgré elle dans un imbroglio identitaire aux conséquences imprévisibles.

Un roman choral, une fresque familiale aux couleurs méditerranéennes, qui traverse le temps, la guerre.Un roman qui donne une place magistrale au rôle de la mère dans la construction patrimoniale des générations à venir.Un vrai coup de coeur pour ce roman italien poignant à l’écriture envoutante et puissante

Editions Liana Lévi (parution mai 2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.