Les enfants du silence, Gong Ji-young

Inho trouve un poste de professeur, par piston, dans une école spécialisée pour les sourds-muets. Elle est dans une petite ville, il doit quitter sa femme et sa jeune enfant, mais il ne peut se permettre de faire autrement.

Il apprend rapidement quelques notions de langage des signes.

Lorsqu’il arrive dans la ville de Mujin, il découvre une ville sous le brouillard, un brouillard épais qui fait planer une atmosphère étrange, mystérieuse, et un peu effrayante.
Inho découvrira que le brouillard est quasi permanent dans cette ville et qu’il cache de terribles secrets…

Lire la suite

Arène, Négar Djavadi

« L’histoire de l’humanité est jonchée de vies détruites à cause d’une minute d’inattention ou de négligence, ou d’un évènement sans importance, mais qui fait basculer soudain dans l’horreur. »

Benjamin Grossman enfant des quartiers populaires du nord est de Paris, directeur de BeCurrent, une société de production télé, est projeté dans l’aréne. Avec lui, le présumé voleur de son téléphone portable, mort et tabassé par une flic, les jeunes des quartiers qui revendiquent la mort outrageuse de ce jeune, les leaders d’opinion, les défendeurs des musulmans, une candidate à la mairie de Paris, les communautés ethniques sont les acteurs de l’arène.

Négar Djavadi porte un regard assez incisif et violent sur notre société où toutes les souffrances, le mal et la précarité cohabitent. Un roman explosif ou la fiction dépasse la réalité mais de peu.

Editions Liana Lévi (Septembre 2020)

En dédicace le 3 Octobre à partir de 15/30 à la Librairie Maruani

Park avenue summer, Renée Rosen

Découvrir l’univers d’un magazine au coeur des sixties, The cosmopolitan, dont la rédactrice en chef, Helen Gurley Brown, grande visionnaire fut la pionnière de la presse féminine mettant la femme audacieuse et insoumise au cœur de l’actualité.

Assistée de la jeune provinciale Alice, photographe en herbe Helen essaie de relancer le magazine en lui impulsant plus de liberté assumée pour les femmes en évitant la conspiration de ces associés .Si vous aimez le diable s habille en Prada Bridget Jones ou l’esthétisme de MAD Men ce livre vous emportera au cœur d un New York chic élégant de l’upper east side et poétique de Greenwich village. 

Editions Belfond

Parution Juin 2020

Le coeur synthétique, Chloé Delaume

[Dédicace le mercredi 14 octobre, 18h]

Après des années d’auto-fiction, des années d’essais, d’expérimentations linguistiques et personnelles, Chloé Delaume signe un livre sociétal, drôle, fluide, caustique, et féministe.

Adélaïde a une quarantaine d’années, vient de quitter son compagnon, s’installe dans un tout petit appartement, où les multiples livres emplissent les étagères, font des piles dans les coins, rétrécissent l’espace.
Atteinte de « l’épousite aigue », dès qu’elle rencontre un homme, croise un regard, s’imagine aussitôt la vie de couple, le confort matériel et la sécurité qu’elle apporte.
Mais, à son âge se pose aussi le problème de la « date de péremption » du corps. Une femme, dans notre société, c’est forcément beaucoup moins séduisant passé la quarantaine.

On va donc suivre Adélaïde dans ses pérégrinations de femme cherchant compagnon, faisant face à son invisibilité, aux échecs, aux déceptions, mais aussi, trouvant la force de dresser la tête petit à petit, de se détacher de ses diktats patriarcaux. Entourée de ses amies, dans des soirées où magie blanche et sororité lui permettent de se déconstruire pour mieux se reconstruire, entière dans un monde qui l’a disait « moitié de » tant qu’elle n’était pas en couple, elle va éclore à elle-même.

Un roman délicieux, piquant, où la langue de Delaume se délie dans un style où les mots dansent, virevoltent, frappent et sautillent.

Editions Seuil (août 2020)