8848 mètres, Silène Edgar

Mallory, 15 ans, a l’habitude des ascensions avec son père, mais cette fois, c’est à l’Everest qu’il et elle décident de s’attaquer.
Deux mois de préparation, avant d’essayer d’atteindre le sommet, le toit du monde, dans le temps très limité par les conditions climatiques.
Un défi pour le corps et l’esprit.


Mallory, n’est plus une enfant, mais pas encore une adulte, elle se retrouve confrontée à la vie de groupe, entourée d’hommes et de femmes plus ou moins expérimenté.e.s, qui la regardent avec circonspection ou admiration : va-t-elle les ralentir ou être un exemple pour tous et toutes?

Dans cette histoire, Silène Edgar parle des buts que l’on se donne, de la passation entre parent et enfant, du passage à l’âge adulte, des sentiments complexes chez l’adolescent.
Elle parle aussi du corps, des sensations face à des conditions extrêmes, et elle n’oublie pas, d’évoquer les problèmes écologiques qui se ressentent jusqu’au bout du monde (les alpinistes qui jettent leurs détritus n’importe où, le réchauffement climatique qui perturbe la météo et resserre encore plus la fenêtre climatique permettant d’atteindre le sommet et provoquant des décès chaque année…)…

Un livre prenant, qui pourrait plaire aux plus frileux des lecteurs/lectrices, dès 13 ans.

Editions Casterman (février 2020)
A partir de 13 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.