Comme la chienne, Louise Chennevière

Comme_la_chienne

Ce livre c’est une femme qui parle pour plusieurs, pour toutes les femmes.
Un recueil de nouvelles plus poignantes les unes que les autres. Une compilation de malaises, de mal-êtres, dans l’intimité d’un corps, dans un cercle restreint amical ou familial, dans les murs d’une école, d’un bureau, ou plus généralement dans une société machiste, où la femme doit être, mais pas trop. Surtout être belle, mince, s’assumer et s’aimer, mais sans parler.
Louise Chennevière parle alors pour elles, formule toutes ces peurs, ces violences, mais aussi ces fantasmes et ces tabous.

Des récits prenants, poignants, poignardants parfois, dans lesquels il est impossible de ne pas se retrouver au moins une fois.
Un livre à ne pas rater. Un livre qui fait du bien précisément parce qu’il appuie là où ça fait mal, et pose les bonnes questions. On ressort de cette lecture, grandi par ces expériences racontées, plus fort(e) de ne pas être seul(e).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.