Rencontre avec Jean-Loup Chiflet

Date / Heure : 21/03/2019 de 17h00 à 19h30
Lieu : Librairie Maruani

A ne pas manquer pour la Semaine nationale de la francophonie et de la Journée internationale des droits de la Femme, nous avons la joie de recevoir de nouveau Jean-Loup Chiflet en dédicace à la Librairie Maruani, pour son livre #balancetonmot qui sort le 14 mars prochain chez les Éditions Plon

 

 

 

 

 

 

 

Les féministes dénoncent depuis fort longtemps le sexisme de notre langue et en particulier de la grammaire, mais c’est au vocabulaire qu’il convient d’abord de s’attaquer. Ce sont ces innombrables mots ouvertement ou traitreusement machistes qu’il est urgent de dénoncer.

Une langue se nourrit d’emprunts pour survivre. Ils sont les témoins de sa vitalité. La francophonie est l’occasion de découvrir, au gré des pays concernés, un vocabulaire aussi riche qu’insolite.

il y a déjà un certain temps, et peut-être davantage, que je fais mon cirque avec les mots : je jongle, je funambule, j’escamote, j’histrionne, je cabotine, bref, j’acrobate avec plus ou moins de bonheur. Mais il arrive un moment où, à force de modeler, palper, chatouiller, titiller, tordre, bref, malaxer les mots, il me vient l’incoercible envie, à l’instar de mon maître et ami Alain Rey, de rétablir certaines vérités face à ceux qui sont étonnés voire exaspérés par les nouveautés langagières qui polluent notre belle langue. Ainsi, il écrivait récemment dans un hebdomadaire : « Quand j’entends dire que la langue française s’appauvrit, ça me fout en rogne. » Pour lui, la notion de langue pure est un mythe ; elle doit se nourrir d’emprunts si elle veut survivre, car ceux-ci sont le témoignage de sa vitalité. Chacun sait qu’il existe deux sortes de langues, les langues mortes qui vivent à l’abri dans les textes et les langues dites vivantes parce qu’elles épousent l’évolution …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.