Les métamorphoses, Camille Brunel

Isis est une femme d’aujourd’hui : célibataire, avec une chatte qu’elle anthropomorphise, végan, antispéciste, férue des réseaux sociaux. Un jour, sur son balcon, atterit une grue. Une grue, c’est déjà insolite, mais en plus une grue antigone qui n’a rien à faire dans cette région…

Soit… elle prend une photo, la partage sur les réseaux sociaux, est bientôt relayée partout, jusque dans les journaux télévisés…
Mais très vite, d’autres animaux apparaissent dans des lieux où ils ne devraient pas être.
En parallèle, des hommes et des femmes (mais surtout des hommes) disparaissent.
Très vite, on comprend que les événements sont liés.

Une pandémie (livre écrit en 2019 – le thème de la pandémie était encore fictionnel) touche aléatoirement les gens, et les transforme en animaux.

Un livre très bien mené, et très bien écrit, où la question de l’équilibre écologique et animal du monde est questionné par ces métamorphoses soudaines. Quelle place doit occuper l’humain ? Comment accepter l’inéluctable ? Peut-on aller contre son instinct ?
Un roman d’anticipation d’une beauté lyrique, écolo, introspectif, aux allures de conte, où la fiction permet de mettre en lumière des problématiques actuelles : la suprématie de l’humain, le sexisme, la mémoire, l’inné… etc…

Éditions Alma (août 2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.