Bruges-la-morte, George Rodenbach

bruges la morte rodenbachPour se replonger avec plaisir dans les classiques de la littérature ; et pour voyager grâce au pouvoir merveilleux des livres, de ce livre en particulier, dont le personnage principale n’est autre qu’une Ville.

Chef-d’oeuvre du symbolisme, Bruges-la-Morte raconte l’histoire d’un veuf, Hughes Viane, qui choisit délibérément Bruges pour faire son deuil. Il y mène une vie calme, coulant doucement, morose et grise de tristesse, cultivant sa douleur, jusqu’à sa bouleversante rencontre avec une jeune actrice qui ressemble presque trait pour trait à son épouse défunte. Mais la Ville accepte difficilement d’être le cadre d’une histoire si sulfureuse. Ou alors est-ce lui qui ne le ou ne la supporte pas ?
Dans ce récit très court, dont l’intrigue ne peut être plus simple, l’auteur belge arrive à dérouter complètement le lecteur, lui offrant une pluralité d’interprétations et continuant ainsi d’assurer à son ouvrage le statut de chef-d’oeuvre.
(1ère édition : 1892)

 

La bâtarde, Violette Leduc

la batarde violette leduc

Violette découvre Paris, les éditeurs, les écrivains, se passionnent pour eux, pour leur intelligence, leurs livres, elle se sentira toujours en-dessous, moins bien, moins douée, leur ombre en quelque sorte.
Elle viendra à l’écriture un peu par hasard, par le journalisme, puis poussée par Maurice Sachs.Elle sera toujours une femme indépendante, même mariée, même rampante pour récolter un brin d’affection, elle est forte, même pleurant sur l’abandon elle serre les poings. Elle écoute sa douleur pour la dompter, elle s’en délecte, comme elle goûterait toutes les saveurs d’un plat avant de le cuisiner : pour en faire un repas qu’elle pourra dévorer. Pour pouvoir créer.

Lire la suite

Rhapsodie des oubliés, Sofia Aouine

Abad a treize ans et vit à la Goutte d’Or, au cœur de Barbès, dont les rues élèvent, absorbent et recrachent la population la plus démunie et la plus bigarrée de Paris. Comme tous les adolescents, il a des copains, des bagarres, des amours foudroyantes et des fantasmes sexuels. Mais il a aussi ses souvenirs de guerre et ses désirs d’une vie meilleure qui l’entraînent dans la nuit d’encre de son quartier, parmi les dealers, les mafieux, les prostituées et les galériens. Jusqu’au jour où la vie met en travers de son chemin une psychiatre excentrique et une voisine mélomane qui vont lui changer la vie…

Lire la suite

Le coeur battant du monde, Sébastien Spitzer

le coeur battant du monde spitzer

[Dédicace le samedi 12 octobre – 16h]

1860.
Une fresque historique du Londres puissant des années de la révolution industrielle (comme la culture du coton) relatant les écrits du livre Le capital de Marx et l’amitié de celui-ci  avec Engels.
On y découvre un Karl Marx différent de l’image que l’on s’en fait : bourgeois dépensier et vivant au crochet du mécène industriel Engels. Marié à une baronne d’origine allemande, c’est au milieu de tout ce luxe que l’histoire nous révèle l’enfant caché adultérin de Marx, Freddy, adopté par une femme perdue rêvant d’un idéal brisé par la pauvreté de cette époque. Elle connaît la descendance de Freddy qu’elle veut monnayer pour survivre. Refugié, Freddy sera protégé par la femme d Engels Lydia à  Ardwick avant de venger sa mère défunte. Lire la suite

Les miroirs de Suzanne, Sophie Lemp

mirois de suzanne sophie lemp allarySuzanne est autrice. Mais elle n’écrit plus tellement, elle n’est jamais venu à bout de « son grand roman », elle écrit des textes de commande. Elle a une vie tranquille, un mari, deux filles. Quarante ans.
Un matin, elle découvre son appartement cambriolé. Encaissant plus ou moins le choc, elle réalise que la jolie boite dans laquelle elle avait rangé tous ses journaux d’ado et de femme, celle où elle racontait sa Grande Histoire d’Amour, ont disparu.
Elle a peur, alors, d’oublier. Suzanne, qui avait un peu enterrée cette histoire au fond d’elle-même, a peur du trou que cela va ouvrir en elle si elle ne garde pas une trace écrite de cette autre vie.
Elle décide alors d’écrire ce roman qu’elle a toujours repoussé. De se replonger dans l’ado et la jeune adulte qu’elle a été. Dans cette vie où elle a été la jeune maîtresse d’un grand écrivain, la femme de l’ombre. Cette période où tout était brûlant, passionnel, déchirant.
Quitte à bouleverser son existence et celle de sa famille. Lire la suite