Le regard, Ken Liu

ken liu regard belialAurélien Police, illustration de couverture – Pierre-Paul Durastanti, traduction.

Un homme retrouve une prostituée,Jasmine, l’assassine, l’énucle pour récupérer son appareil photographique implanté. On pense que c’est pour ne pas laisser trace de son crime, mais cela va plus loin… Le Surveillant. Il est froid, calculateur, sur de lui, intelligent.
Ruth, ancienne flic, n’est pas remise du meurtre de sa fille (qu’elle aurait peut-être pu sauver). Devenue super détective (elle s’est fait implanter moult améliorations physiques, plus un Régulateur, qu’elle utilise 23h par jour, alors que la règle est normalement d’1h en continu max, qui l’empêche d’être soumise à ses émotions).
La mère de Jasmine/Mona engage Ruth pour retrouver l’assassin de sa fille (les flics ont laissé tomber l’enquête, pensant à un règlement de compte de mafia chinoise). Lire la suite