Station Eleven, Emily St. John Mandel

station eleven emily st john mandel[Rentrée littéraire 2016]

Le roman s’ouvre sur le décès sur scène d’un célèbre comédien interprétant Le Roi Lear. Comme le Signe avant coureur de l’effondrement de la civilisation, le point névralgique de la tempête.

Le monde tel qu’on le connaît n’existe plus. Une terrible épidémie a décimé la plupart des humains, ceux qui restent vivent, ou plutôt survivent, dans une grande précarité. Sans eau courante, sans électricité, sans véhicule… un retour brutal à un temps sans technologie. Lire la suite

Le Grand Jeu, Céline Minard

le grand jeu minard[Rentrée littéraire 2016]

Après avoir fait construire un logement high-tech et autonome, une femme s’installe au cœur des montagnes. Elle cherche à s’isoler du monde, à vivre en autarcie, dans une relation étroite à la nature, entre dangers et bienfaits.

La première partie du livre s’intéresse à l’installation de cette femme, qui semble avoir tout prévu, longuement réfléchi avant de se lancer dans cette nouvelle vie. On ne saura rien de son ancienne existence avant de la rencontrer dans ces montagnes, et le lecteur la suivra dans ses journées, collé à ses pas arpentant la nature. Des coins de pêches au potager, des points de repos sous les rochers aux kerns qu’elle érige pour tracer ses chemins, la femme semble gérer au mieux sa survie. Le lecteur intrigué sentira la montagne et ses dangers, sera immergé dans une espèce de Koh Lanta ou Lost ultra réaliste. Lire la suite

Ce monde disparu, Dennis Lehane

ce monde disparu, dennis lehaneAnnées 40. Le monde est en guerre, et vient frapper à la porte des États-Unis. La mafia prospère, mais en effectif réduit. Joe Coughlin, ancien parrain, mais toujours très influent et faisant parti du comité décisionnaire de la mafia, voit son train de vie mondain et assez paisible bousculé : quelqu’un chercherait à le tuer…
Il est pourtant en dehors des affaires, sert plutôt bien les intérêts des uns et des autres, et a toujours été considéré comme le « bon » chef. Alors pourquoi ? Et qui ? Lire la suite

Faillir être flingué, Céline Minard

faillir etre flingue céline minard

[Prix Inter 2014]

Bon au début, quel foutoir.
Courts chapitres. Beaucoup de personnages. Ça se croise et se sépare.
Si on lâche le bouquin quelques jours, on risque d’être perdu quand on le reprend.
Mais, après, quand elle commence à bien installer chaque histoire, qu’on connaît les personnages, et qu’on voit plus ou moins la direction qu’ils veulent prendre, on est accroché.
Lire la suite