Rose-Mercie, Maggie Belin Biais

rose mercieRose-Mercie est une très jeune fille de 16 ans. Née dans la bourgeoisie du cap haïtien. Dans cette bourgeoisie, plus on est clair de peau, mieux on réussit. Elle se retrouve orpheline de père (Albert Desfontaines mort d’une chute de cheval).

Lorette, sa mère se retrouve à l’âge de 28 ans, veuve et héritière d’une exploitation d’orangers et de caféiers (Milot). Mais seule, elle n’arrive pas gérer le domaine. Elle décide d’organiser le mariage de Rose-Mercie avec Ange Pérétti, un ami de celle-ci. C’est un Corse ayant réussi en Haïti. Peu de temps après leur mariage, Ange est appelé sous les drapeaux (Français). C’est la première guerre mondiale, nous sommes en 1915. Rose-Mercie se retrouve seule et mère d’une petite fille France. Femme libre elle part pour Milot et relance l’exploitation de la famille avec l’introduction de ruches et la fabrication d’onguents pour la haute société haïtienne. Car les américains font blocus sur les produits ne venant pas des états unis et dépouillent le gouvernement Haïtien.

En 1918 Ange est démobilisé et retourne en Haïti. Traumatisé par la guerre il n’est plus lui même. Rose Mercie de son coté à vécu d’autres choses et est devenue très indépendante et autonome. Arriveront ils à  se retrouver? Pour lui, les Américains sont des sauveurs. Pour elle des occupants.

Dans ce roman, il y a deux histoires. La première, celle d’Haïti, la seconde celle d’une femme indépendante, avant-gardiste et dérangeante par ces décisions et choix de vie pour l’époque.

Lire la suite

Rencontre avec Néhémy Pierre-Dahomey

 

dédicace nehemy pierre-dahomeyRencontre le jeudi 4 mai 2017.

« Rapatriés (ed. Seuil) raconte l’histoire de Belliqueuse Louissaint, la bien nommée, et de sa famille. Une destinée aussi accidentée et tragique que la terre haïtienne, habitée par une puissance poétique envoûtante. Un premier roman très prometteur. »
Une très belle soirée, où Néhémy a parlé d’amour maternelle, de sacrifice, de combat et de la situation toujours délicate d’Haïti.
Dans une langue sobre, où se glisse des pointes d’humour, et sans jamais aucun pathos, Néhémy Pierre-Dahomey emmène son lecteur dans une histoire émouvante et humaine.
Soirée en collaboration avec Haïti Futur.
Quelques photos :

Lire la suite

Rencontre lecture avec Louis-Philippe Dalembert

dedicace dalembert wespieser

Rencontre avec Louis-Philippe Dalembert, le vendredi 21 avril 2017 à 18h30

Lire la suite

Dans la maison du père, Yanick Lahens

dans-la-maison-du-pere-lahens-wespieser[Dédicace mercredi 30 novembre 2016, 18h30]

L’histoire commence par une ado (13 ans) dansant pieds nus dans la rue, et qui soudainement se fait frapper par son père.
Petit retour en arrière, où Alice Bienaimé se raconte, son enfance, sa famille, et la passion pour la danse qui grandit en elle.
Elle raconte, petite, les moments de complicité avec sa mère au piano, son oncle souriant, la musique autour d’eux.
Elle raconte la cuisinière et nourrice à la fois, Man Bo, qui cache ses pratiques vaudous, ses croyances et ses histoires fabuleuses (mais les transmet à Alice). Lire la suite

Bain de Lune, Yanick Lahens

bain de lune lahens prix femina
On suit une famille sur trois générations, dans un petit village près de Port au Prince, nommé Anse Bleue, et qui connaîtra de loin, et pas si loin, les bouleversements politiques, les milices, les renversements de pouvoir. Partagés entre religion (chrétienne, parce qu’il y a le prêtre chrétien qui essaye de leur inculquer la « vraie bonne façon d’honorer dieu ») et leurs croyances (les esprits exigeants rituels, de talismans), les habitants d’Anse Bleue doivent sans cesse s’adapter aux changements politiques. 

Lire la suite