La fabrique de la terreur, Frédéric Paulin

Frédéric Paulin clôt sa trilogie sur la montée du terrorisme. Cet opus peut se lire indépendamment des autres, même si lire le triptyque dans son intégralité est passionnant.

L’histoire commence fin 2010, avec les « printemps arabes ». Le lecteur ou la lectrice va suivre des protagonistes entre Tunis, la Libye, la Syrie, Bruxelles, Paris, Toulouse, et Lunel.

Un palette de personnages et de situations permettant à l’auteur de dévoiler les mécanismes qui ont mené à l’apparition et la montée en puissance de l’Etat islamique.
Le roman riche en intrigues, incroyablement bien documenté, et palpitant comme un thriller, tient lecteur et lectrice en haleine. Entre des personnalités connues et des êtres fictionnels, des événements faisant partis de notre Histoire et des faits appartenant au romanesque, Frédéric Paulin offre un livre époustouflant de maîtrise, d’intelligence et de réflexion, tout en distrayant lecteur/lectrice, et réussissant à rendre addictif une histoire dont on connaît pourtant déjà la fin.

Editions Agullo (mars 2020)

Livres précédents :
La guerre est une ruse (2018)
Les prémices de la chute (2019)

Prémices de la chute, Frédéric Paulin

Premices-de-la-chute paulin agulloPrémices de la chute commence avec Le gang de Roubaix : en 1996, des hommes font de violents braquages à mains armées dans le Nord de la France. Ces hommes, français, avaient fait leurs armes en ex-Yougoslavie auprès des musulmans bosniaques.

Un journaliste, Arno, un peu lâche, drogué, pigiste pour la Voix du Nord, et d’origine bosniaque, couvre un des braquages, et remonte jusqu’au début d’une piste qui va le mener loin. Une affaire qu’il ne lâchera pas, malgré les menaces, les mises en garde, le peu de moyen et les obstacles. Il sent qu’il touche à quelque chose de gros, quelque chose qui le fera devenir un journaliste qui pourra enfin se faire une place. Lire la suite