Désintégration, Emmanuelle Richard

On y plonge et on n’en ressort pas

Désintégration est un roman intimiste, à la fois social et féministe, dans lequel la narratrice (qui n’a pas de nom mais qui pourrait très bien être l’auteure elle-même) raconte sa lutte pour trouver sa place dans le milieu bourgeois-intello-artiste parisien en tant que jeune femme blonde de la classe moyenne pavillonnaire de la lointaine banlieue. Ses parents ont trimé toute leur vie et elle, passionnée de littérature et écrivaine de la nuit, aspire à autre chose, à mieux. Malgré sa force de caractère, sa liberté d’esprit et ses privilèges de fille blonde aux yeux bleus, le déterminisme social semble la rattraper et, en même temps que sombre peu à peu son espoir, monte en elle une haine de classe de plus en plus incontrôlable. En parallèle, la narratrice nous raconte son présent où, malgré un premier livre publié et un début de reconnaissance médiatique, elle nage dans un désespoir apparemment inextricable. Lire la suite

Someone, Alice McDermott

Someone, alice mcdermottBrooklyn, années 30.
Marie raconte sa famille, son quartier, sa communauté irlandaise et elle-même.
Des mots qui donnent corps à l’environnement : les gamins qui jouent au base-ball au milieu de la rue, les enterrements qui défilent dans une salle de pompes funèbres, des appartements étriqués dans des immeubles abîmés par le temps.
D’anecdotes en morceaux de vie, Marie raconte son frère Gabe. Toujours plongé dans ses livres, solitaire, proche de la prêtrise, qui parle si peu. Raconte son père alcoolique mais aimant. Sa mère travailleuse, effacée, dure comme une femme qui tient son foyer dans sa main. Lire la suite