L’avancée de la nuit, Jakuta Alikavazovic

avancee de la nuit alikavazovicPaul, un étudiant classique, tranquille, avec ses potes, ses études et ses petits boulots. Qui a une petite honte refoulée d’être d’un milieu modeste.

Il bosse la nuit dans un hôtel de la chaîne Elisse. Et y fait la connaissance d’Amélia. Fille richissime, qui vit à l’hôtel. Fille à la chevelure flamboyante. Fille mystérieuse et magnétique. Fille écorchée, sombre, et volatile. Comme un papillon de nuit.
La nuit, l’obscurité, ce qui va leur permettre de se trouver, de se réunir. Ce temps où tout devient force et intensité. Pour le meilleur et pour le pire.

L’avancée de la nuit parle d’amour, d’amour complexe, de destruction, de solitude. De la guerre (Bosnie). Des racines (du mal ?) : les mères absentes, en fuite ou décédée, dont la disparition a creusé le coeur de Paul et Amélia, a créé un déséquilibre, un creux au bord duquel ils se tiennent. Ou sombrent. Lire la suite

La désorientale, Négar Djavadi

la desorientale, djavadi[Dédicace le dimanche 11 décembre, à 16h30]

[Rentrée Littéraire 2016]
[Prix du Style – Prix Lire – Prix Folies d’encre]

Kimiâ, narratrice de ce roman, est une iranienne immigrée en France. Partie à dix ans de son pays d’origine, elle s’est installée à Paris avec sa famille pour démarrer une nouvelle vie, loin de la dictature, des bombardements et des arrestations arbitraires habituels en Iran dans les années 70. Lire la suite

Vernon Subutex, tome 1, Virginie Despentes

Vernon_Subutex_tome_1Vernon, cet ancien disquaire, après avoir vivoté un temps du chômage et de l’aide de son ami chanteur célèbre, se retrouve rapidement à la rue lorsque l’argent ne rentre plus.
Il va alors sillonner Paris, squatter chez les potes d’antan, les anciennes petites amies, les connaissances de beuverie.

Lire la suite

La poupée de Kafka, Fabrice Colin

la poupee de kafka fabrice colinL’histoire de Kafka, de la petite fille et de la poupée, a déjà fait couler beaucoup d’encre. On la retrouve dans des témoignages « J’ai connu Kafka » et dans « Brooklyn Folies » de Paul Auster notamment.

Une petite fille dans un parc, inconsolable d’avoir perdu sa poupée. Franz Kafka, ému par l’enfant, lui dit que sa poupée n’est pas perdue, mais en voyage et qu’elle lui a même écrit une lettre, qu’il promet de ramener le lendemain à la petite fille.
Kafka, chaque jour, écrira une lettre pour faire oublier la peine de l’enfant. Lire la suite

Olympia, Bastien Vivès, Florent Ruppert et Jérôme Mulot

olympia, vives ruppert mulot[Sélection Angoulême 2015]

Suite de La Grande Odalisque (prix Landerneau 2012), nous retrouvons nos trois femmes voleuses d’objets d’art. Alors que dans le premier opus, n’ayant pas froid aux yeux, elles s’étaient attaquées au Louvre, dans ce deuxième tome elles vont tenter de voler l’Olympia de Manet au Petit Palais ! Lire la suite