The Girls, Emma Cline

the girls cline

[Rentrée littéraire 2016]

Années 60. Evie, 14 ans, vit en Californie. Sa mère passe son temps à se chercher (trucs de baba cools de méditation, yoga, et vie saine) et à chercher un homme.

Evie a une seule amie. Depuis toujours, par convenance. Parce qu’elles n’ont personne d’autre.

Evie s’ennuie. Et croise Suzanne. Jeune fille électrique, rebelle, mystérieuse.

Séduite, attirée, intriguée, les sens à fleur de peau, Evie va chercher à tout prix à revoir Suzanne. Et à rejoindre leur groupe. Lire la suite

L’autre qu’on adorait, Catherine Cusset

lautre-quon-adorait(Dédicace le mardi 6 décembre 2016, à 18h30)

A travers le portrait de Thomas, l’ami adoré, le fou de Proust, Catherine Cusset immerge son lecteur dans le milieu universitaire américain, distille des références à l’histoire, la musique, la littérature.
Et puis il y a aussi les amours de Thomas, des femmes lumineuses, mais toujours de passage, n’arrivant jamais à suivre complètement cet homme, son énergie et ses excès. Lire la suite

Parmi les loups et les bandits, Atticus Lish

parmi-les-loups

[Rentrée littéraire 2016]

Oui cela pourrait être Roméo et Juliette mais toute l’intrigue se passe dans les bas fonds de New York.

Elle, Zou Lai, Chinoise et clandestine, va de petits boulots en petits boulots au noir. Lui, Brad Skinner, ancien soldat d’Irak, détruit par cette guerre. Ils vont s’aimer, chacun à leur façon et avec leurs déchirures. Lire la suite

La succession, Jean-Paul Dubois

la-succession-dubois[Rentrée littéraire 2016]

Paul Katrakilis vit une existence paisible à Miami, dans la routine solitaire d’un joueur professionnel de Cesta Punta (pelote basque). Puis Paul sauve un chien de la noyade, l’adopte, le nomme Watson, et apprend que son père vient de se suicider. Ce qui n’est presque pas surprenant : Paul fait parti d’une famille où le suicide est une fin récurrente (son oncle s’est jeté contre un mur à moto, sa mère s’est intoxiquée au monoxyde de carbone dans une voiture).

Paul doit donc retourner en France. Retrouver cette vieille maison et les souvenirs de cette famille toxique qu’il a fuit toutes ces années. Lire la suite

La désorientale, Négar Djavadi

la desorientale, djavadi[Dédicace le dimanche 11 décembre, à 16h30]

[Rentrée Littéraire 2016]
[Prix du Style – Prix Lire – Prix Folies d’encre]

Kimiâ, narratrice de ce roman, est une iranienne immigrée en France. Partie à dix ans de son pays d’origine, elle s’est installée à Paris avec sa famille pour démarrer une nouvelle vie, loin de la dictature, des bombardements et des arrestations arbitraires habituels en Iran dans les années 70. Lire la suite