Nous n’avons pas vu passer les jours, Simone Schwarz-Bart et Yann Plougastel

En 1959, André Schwarz-Bart, juif d’origine polonaise, orphelin et résistant de la Deuxième Guerre mondiale, remporte à la surprise générale le prix Goncourt pour son exceptionnel premier roman, Le dernier des justes. Quelques jours plus tôt, il rencontre l’amour de sa vie au détour d’une rue parisienne : Simone, métisse guadeloupéenne, qui deviendra son épouse, sa muse et sa co-équipière jusqu’à la mort du premier, en 2006.

A eux deux, ils vont écrire une œuvre magistrale, malheureusement inachevée, qui rejoint avec une évidence effrayante les souffrances pluri-centenaires de deux peuples : pogromes et Shoah pour les Juifs, traite et esclavage pour les Noirs. Mais ce ne sera pas du goût de tout le monde, notamment des premiers concernés…

Lire la suite

Un cheval entre dans un bar, David Grossman

un cheval entre dans un bar, david grossmanSur le thème de la disparition d’un être cher, le roman de David Grossman est organisé autour du one-man show de l’humoriste Dovalé Grinshtein, clown torturé.
Entre dérision, sarcasmes, plaisanteries salaces sur la Shoah et blagues comiques, il provoque son public dont les rires sont mêlés de dégoût et de crainte.
C’est sa propre histoire qu’il met en scène. Et cette histoire est trop poignante pour faire rire. Lire la suite

Les filles chéries, Corinne Atlas

les filles cheries, Corinne AtlasEn 1966, trois collégiennes, Mina, Perle et Lili, grandissent ensemble dans Paris.

Ces trois adolescentes, issues de trois familles aux parcours complètement différents, vont, au fil du temps, grandir et entrer dans le monde des adultes en perdant leurs illusions.

Quand l’insouciance de la jeunesse est confrontée aux secrets du passé, les blessures ressurgissent et de nouvelles apparaissent.

Editions Seuil.