Deux ou trois choses dont je suis sûre, Dorothy Allison

Dorothy Allison choisit de parler des femmes de sa famille, celles de l’ombre, celles qui se taisaient, cachaient les secrets, et savaient. Agrémenté des photos de sa famille, Dorothy Allison raconte la rudesse, la pauvreté, l’opiniâtreté, la violence, dans lesquelles sa grand-mère, sa mère, sa sœur et elle-même ont vécu.

Lire la suite

Les enfants du silence, Gong Ji-young

Inho trouve un poste de professeur, par piston, dans une école spécialisée pour les sourds-muets. Elle est dans une petite ville, il doit quitter sa femme et sa jeune enfant, mais il ne peut se permettre de faire autrement.

Il apprend rapidement quelques notions de langage des signes.

Lorsqu’il arrive dans la ville de Mujin, il découvre une ville sous le brouillard, un brouillard épais qui fait planer une atmosphère étrange, mystérieuse, et un peu effrayante.
Inho découvrira que le brouillard est quasi permanent dans cette ville et qu’il cache de terribles secrets…

Lire la suite

Une affaire si facile, Francis Szpiner

Une affaire de viol conjugal, un homicide volontaire : une femme abusée sexuellement tue son mari dans son sommeil.Elle se rend immédiatement chez son avocat pour avouer sa culpabilité.Pour son avocat, l’affaire est facile à défendre par des circonstances atténuantes tenant à la violence conjugale et la maltraitance malgré un homicide sans préméditation qui tourne au mensonge. L’auteur nous fait partager son travail de grand pénaliste. Doit on tout accepter de son conjoint ; quelle est la légitimité de tuer son mari dès lors qu’il a rompu ses devoirs et abusé de son autorité et que l’épouse était dans l’incapacité de partir.L’univers des années 80 nous montre aussi que la condition féminine malgré le travail de ses pairs en 1970 était loin d’être respectée et entendue par les services de police par exemple par l’homme et sa barbarie, que les structures d’accueil et d’écoute des femmes battues n’étaient pas aussi présentes qu’aujourd’hui.

Francis Szpiner est avocat. Il est un des grands maîtres du barreau et a plaidé d’importantes affaires pénales et politiques. Il a publié plusieurs ouvrages, dont Une affaire de femmes, adapté au cinéma par Claude Chabrol.

Parution Aout 2020

Editions du cherche midi

Les choses humaines, Karine Tuil

choses humaines tuil gallimard dédicace rencontre[Rencontre mercredi 11 décembre 2019, 18h]

Les Farel forment un couple de pouvoir. Jean est un célèbre journaliste politique français; son épouse Claire est connue pour ses engagements féministes. Ensemble, ils ont un fils, étudiant dans une prestigieuse université américaine. Tout semble leur réussir. Mais une accusation de viol va faire vaciller cette parfaite construction sociale.

Portrait d’une famille toute en façade : entre faux semblants et hypocrisie. Un livre qui tourne autour du thème de la comédie sociale et de sa destruction, lorsqu’un scandale éclate.
Un livre qui raconte la dureté des relations humaines, le côté factice amplifié par les réseaux sociaux, les notes, avec une notion omniprésente de la compétition, de la réussite à tout prix, agressive.
Avec les profils de trois personnages féminins qui résonnent avec acuité avec les problématiques de femme aujourd’hui : indépendance, réussite professionnelle, diktats de la beauté, la maladie, la charge mentale…
Un livre qui questionne aussi le rapport au corps,  à la maladie, au vieillissement. Et demande ce qu’est le Mal, d’où il vient. Pourquoi l’on peut agir contre ses valeurs, comment soudainement l’on bascule. Ce qui révèle toute la complexité humaine.
Juriste de formation, Karine Tuil s’est documenté sur les affaires de viol, les procès, leurs mots, du côté des agressées mais aussi des agresseurs : l’autrice reproduit des phrases violentes, inhumaines, où la victime devient coupable.

Éditions Gallimard (2019)
Prix Goncourt des lycéens
Prix Interallié

Se taire, Mazarine Pingeot

Mathilde bien éduquée, issue de parents célèbres  se fait piéger par un homme politique, Prix Nobel de la paix. Elle a été violée. De cette violence psychique et physique, elle se tait.

Mazarine Pingeot nous interroge sur la question du silence, du secret qui est analysé au fils des pages comme une auto-destruction de son identité. En effet, son corps qui a souffert ne peut être guéri à cause du poids de la famille qui refuse de parler, de la défendre. Le silence traumatique devient un sacrifice au détriment de sa vie et de sa reconstruction très difficile.

Avec #balancetonporc ou encore #metoo, l’auteure surfe avec beaucoup d’adresse sur la manipulation masculine sur la perversité humaine.
Ce thriller est brillant percutant se dévorant avec beaucoup de fluidité.

Editions Julliard (2019)