Une histoire des loups, Emily Fridlund

une histoire desloups fridlund gallmeisterFin fond du Minnesota, Madeline vit avec ses parents dans une petite bicoque isolée. Elle passe ses journées à faire du canoë, se balader dans la forêt avec ses chiens, Elle est un peu une enfant sauvage, on apprend petit à petit qu’elle a d’abord grandi dans une  sorte de communauté hippie de retour à la nature. Madeline gère un assez mal les codes sociaux, la communication légère. Et n’a pas d’ami.
Les choses changent doucement, lorsqu’une famille s’installe sur la rive du lac opposée à la sienne. Après les avoir observé de loin, aux jumelles, elle finit par tomber sur la jeune mère, Patra, et son petit garçon, Paul.
Patra lui demande son aide, pour garder Paul. Et petit à petit, Madeline va intégrer cette famille, dont Leo, le père et mari est absent.

Madeline, personnage troublant, surprenant, mystérieuse, à fleur de peau, adolescente ténébreuse et réservée, et perdue dans ses émotions. fascinée par Patra, et par une de ses camarades de classe, intriguée par Paul, elle essaye de se faire une place. De se rapprocher, tout en étant comme un animal craintif, et prêt à mordre.

En quelques chapitres, on se retrouve immergé dans la forêt glaciale, pleine de neige, aux abords du lac gelé, à regarder doucement la brume se lever sur ces quelques personnages. On suit les pas de Madeline qui font craquer la neige, les poumons plein d’un air froid de forêt profonde.

On est pris par l’intrigue, qui se déroule doucement, un suspens comme une épée de Damoclès qui plane au-dessus des personnages. L’inéluctable arrive, d’un pas lourd, grondant, et enveloppant le lecteur dans une atmosphère troublante.

Éditions Gallmeister (17.08.17)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *