Avant que le monde ne se ferme; Alain Mascaro

« Cette beauté, il la recueillait en lui au fil des chemins, il s’en nourrissait. Pourtant il savait qu’un jour elle lui serait retirée »

 

Ce premier roman, c’est l’histoire d’Anton Torvah, tzigane dresseur de chevaux qui est emporté par la  seconde guerre mondiale et le génocide des juifs et des tzigane qu’elle apporte. Ce roman est tout en contraste, puisqu’on y voit la noirceur et l’obscurité du ghetto tzigane, de la destruction de sa Kumpania et de son cirque en passant par la barbarie humaine des camps de Auschwitz puis de Mauthausen. Malgré tout, la lumière des rencontres que fera Anton durant son épopée de jeune fils du vent seront essentielles : Jag le Violoniste, Samuel, les Wittgenstein, Nava, Katia et plein d’autres lui redonneront espoir en la vie et la liberté de vivre. Ils lui apporteront de la force, le guideront et lui permettront d’offrir la paix à tous les morts qui reposent en lui. C’est un très beau premier roman écrit avec beaucoup de poésie et qui rend hommage à la culture, au folklore tzigane et à sa transmission. 

Alain Mascaro est professeur de lettres, il a tout quitté il y a deux ans pour voyager avec sa compagne.

Il a obtenu le prix Pégase de la nouvelle 1990 et 1992 et le prix Club Internet Publibook pour « La Sourate de la Répudiation » en 2001.

L’auteur a reçu pour son premier roman « Avant que le monde ne se ferme » le Prix Première Plume et Talents Cultura 2021. 

Lauréat de 6 prix littéraires.

 

Autrement Editions (aout 2021)

Une réflexion au sujet de « Avant que le monde ne se ferme; Alain Mascaro »

Répondre à Heather just viewed your profile! More info: http://surl.li/bylyx?uxm8k [hs=9af666a544c86fdfb4abef7910869505] Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.