L’appel du cacatoès noir, John Danalis

John Danalis décide de reprendre des études, il choisit de suivre un cours sur la culture et l’histoire des aborigènes.
Pendant un cours, il annonce que sa famille détient un crâne aborigène depuis son enfance. Un crâne posé tranquillement sur une étagère, parmi tout le bric à brac que son père accumule au fur et à mesure des années.
Face à l’assistance horrifiée, il prend soudainement conscience de tout ce que cela veut dire sur sa famille, mais surtout sur l’histoire de son pays.

Il se lance alors dans la mission de restituer le crâne, et découvre, strate après strate, des pans d’une l’Australie qu’il ne soupçonnait pas.
À travers ce livre documentaire, à la fois quête historique, spirituelle, psychologique, John Danalis aborde les thèmes de l’appropriation culturelle, du vivre-ensemble, du passé caché, honteux, de la discrimination et de l’importance de reconnaître ses crimes, de les réparer.
John Danalis va découvrir des hommes et des femmes engagé·es et solidaires, il va franchir les barrières entre deux mondes qui se côtoient mais mélangent peu. Teinté d’humour mais surtout plein d’empathie, on va suivre l’odyssée de cet homme qui, en s’ouvrant à l’altérité, va se découvrir lui-même.

Un livre touchant, d’une grande acuité sur des questions encore sensibles.

Éditions Marchialy (mars 2021)
Traduction : Nadine Gassie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.