Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan

Un drôle de titre inspirant l’humour, la tendresse, les croyances et les mères juives. Roland naît avec un pied bot (et beau !). Cet handicap l’empêche de marcher et de traîner à quatre pattes. Sa maman Esther s’obstine et parvient à trouver tous les médecins du monde et la femme d’un rebouteux des beaux quartiers pour sauver son fils. Sa thérapie :  rester calme dans un lit corseté et une attelle sur sa jambe pendant 18 mois. 

Lire la suite