Grande couronne, Salomé Kiner

A travers ce roman, nous suivons une adolescente vivant en grande banlieue parisienne, dans une famille modeste classique. Seulement la jeune fille rêve de Paris, d’ailleurs, de pouvoir s’acheter les vêtements à la mode…

Entre ses envies de paraître, son impression de ne pas être à sa place, et sa famille qui se délite, elle va prendre des décisions qui vont la plonger brutalement dans le côté obscur des adultes.

C’est cash et cru, choquant mais reflète la réalité de cette adolescente, d’un jeunesse soumise aux diktats de la mode, au consumérisme de notre société.

La jeune fille sera pratiquement livrée à elle-même lorsque son père quittera le foyer, voyant sa mère sombrer dans la dépression.

Oscillant entre le bien et le mal, les responsabilités trop précoces à prendre, des fantasmes qui ne seront pas assouvis, sans filtre l’auteur dresse un tableau de cette jeunesse en péril rythmé par le son et la mode des années 90.

Un roman social d’une grande force, une quête identitaire coup de poing.

Editions Christian Bourgois (Août 2021)

Salomé Kiner est née en 1986 dans le Val-d’Oise.

Journaliste, elle vit et travaille en Suisse. Grande Couronne est son premier roman.

Les vilaines, Camila Sosa Villada

Tante Encarna trouve un bébé abandonné dans un parc de Cordoba en Argentine, où elle et ses filles louent leurs corps.

Ensemble, elles retournent dans la grande villa où elles cohabitent. Une communauté de trans soudée, luttant contre les coups, la pauvreté et l’injustice. Se voulant reines mais terminant souvent dans l’anonymat et la misère.

Dans ce premier roman, Camila Sosa Villada fait le portrait tendre et vibrant de ces femmes qui sont nées dans le mauvais corps, et qui n’ont comme choix de vie que celui de la prostitution.
A la fois récit réaliste et conte sombre et poétique, Les Vilaines délivre un message fort de sororité, d’amour de la vie, malgré les violences subies, les meurtres, la peur au ventre en permanence…

Editions Métailié (janvier 2021)

Traduit par : Laura Alcoba

Dans le yeux du ciel, Rachid Benzine

Rachid Benzine revient avec un nouveau roman palpipant, émouvant, politique et engagé.L’auteur nous emmène dans l’univers de la prostitution transmis de mère en fille.Nour l’héroïne refuse que sa fille Selma le devienne et travaille durement pour éduquer sa fille pour lui offrir un meilleur avenir.Nour est amoureuse de Slimane, une putain homosexuelle .Deux protagonistes en marge de la société construite autour d’un islam politique qui refuse la différence.La seconde partie monte en puissance entre les manifestations d’un genre de printemps arabe pour la liberté par des révolutions avortées par la violence du pouvoir en exercice et l’hypocrisie du système.L’humanité est en péril, elle est en danger.

Rachid Benzine sera en dédicace le samedi 12 septembre à la librairie.

Parution aout 2020

Editions Seuil

Doux comme la mort, Laurent Guillaume

laurent guillaume doux comme la mort la manufacture de livresRencontre le samedi 11 janvier 2020, 16h

L’histoire commence au Mali, à la prison de Bamako, où le consul général de France vient rendre visite au prisonnier blanc, celui au tatouage de serpent dans le dos, celui qui fait des tractions en plein soleil, celui qu’on surnomme « La Mort ».
Gabriel Milan est emprisonné depuis trois ans, et lorsque le consul lui apprend que son petit ami est mort d’un soi-disant accident de voiture à Paris, il s’échappe, semant les cadavres derrière lui. En quête de réponses, de vengeance et de rédemption, Gabriel Milan va appliquer une justice macabre, laissant des morts entre Paris, Genève et le Mali.

En parallèle, on découvre Marc Andrieu, un flic détruit par la disparition de sa fille, prêt à toutes les méthodes pour retrouver sa piste et la sauver d’elle-même. Lui aussi en quête de pardon et d’une seconde chance, se retrouvera mêler à une histoire bien plus complexe qu’il ne le pensait. Lire la suite

Rouille, Floriane Soulas

rouille soulas scrinéoDès 12 ans.

L’histoire de Violante, jeune prostituée amnésique dans un Paris steampunk.
Un Paris aux quartiers marqués – La Ferraille, Le Dôme, La Souricière.. – chacun avec son chef de gang, chacun avec ses règles. Un Paris aux quartiers pauvres cloisonnés du quartier riche.
Des quartiers pauvres d’où disparaissent mystérieusement les enfants des rues et les prostituées, où une nouvelle drogue circule, où des cadavres mutilés sauvagement apparaissent.
L’amie de Violante, Satine, s’est retrouvée à la rue, droguée, puis on a retrouvé son cadavre.
Violante, veut retrouver qui l’a assassinée. Tout en essayant de retrouver les traces de son propre passé.

Le résumé est intéressant. L’univers aussi, entre un Jules Verne, un Stephen King et un Jack l’éventreur.
Lire la suite