Doux comme la mort, Laurent Guillaume

laurent guillaume doux comme la mort la manufacture de livresRencontre le samedi 11 janvier 2020, 16h

L’histoire commence au Mali, à la prison de Bamako, où le consul général de France vient rendre visite au prisonnier blanc, celui au tatouage de serpent dans le dos, celui qui fait des tractions en plein soleil, celui qu’on surnomme « La Mort ».
Gabriel Milan est emprisonné depuis trois ans, et lorsque le consul lui apprend que son petit ami est mort d’un soi-disant accident de voiture à Paris, il s’échappe, semant les cadavres derrière lui. En quête de réponses, de vengeance et de rédemption, Gabriel Milan va appliquer une justice macabre, laissant des morts entre Paris, Genève et le Mali.

En parallèle, on découvre Marc Andrieu, un flic détruit par la disparition de sa fille, prêt à toutes les méthodes pour retrouver sa piste et la sauver d’elle-même. Lui aussi en quête de pardon et d’une seconde chance, se retrouvera mêler à une histoire bien plus complexe qu’il ne le pensait. Lire la suite

L’artiste, Antonin Varenne

artiste antonin varenne manufacture de livresParis, 2001. Un meurtrier assassine les artistes, faisant de ses crimes des œuvres d’art morbides, gores et torturées.
Heckmann, le super flic du moment, issu d’une grande famille, toujours bien habillé, froid, très intelligent, solitaire, est chargé de l’affaire.
Max, homme de la varappe utilisant ses facultés pour laver les vitres des plus hauts bâtiments parisiens, un peu perdu face à une paternité à venir, va être témoin d’une affaire et rapidement mêlé à l’enquête d’Heckmann pour retrouver le serial killer.
S’ajoute à ça le vieux médecin reclus, alcoolique, le faiseur d’anges au passé trouble, et quelques personnages secondaires très finement amenés.

Lire la suite

Né d’aucune femme, Franck Bouysse

ne d'aucune femmeLe livre commence avec Gabriel, le curé de campagne en route pour bénir le corps d’une femme dans un asile. Quelques jours avant, au confessionnal, une autre femme lui a dit de regarder sous les jambes de la morte, et de récupérer les carnets. Gabriel découvre les carnets. Le médecin au comportement suspect.
Gabriel, sitôt rentré, ouvre le premier carnet et découvre l’histoire de Rose.
Dès les premières scènes, Rose est vendue par son père, contre une maigre bourse de pièces, au propriétaire d’une forge.
Elle arrive sur la propriété. L’homme vit avec sa vieille mère, et son épouse alitée, à la porte de la chambre close et interdite d’accès.
Le palefrenier dit à Rose de s’enfuir, vite et loin.
Elle reste.
L’ambiance est posée dès les premières lignes, parce que Franck Bouysse a une écriture qui râpe, qui accroche, qui va droit au but. Des mots simples avec beaucoup de puissance.
Lire la suite