Les optimistes, Rebecca Makkai

Dans les années 80, à Chicago, Yale est un jeune homme plein d’avenir dans une galerie d’art, vit une relation stable avec son petit ami et mène une existence joyeuse et optimiste au sein d’une communauté d’activistes, de journalistes et d’artistes. Mais l’épidémie du sida grandissant, les liens se disloquent, les amis disparaissent, l’avenir n’est plus qu’un flou incertain et ne lui reste bientôt plus que Fiona, la sœur de son défunt meilleur ami Nico…

25 ans plus tard, Fiona est à la recherche de sa fille, disparue quelques années plus tôt après s’être échappée d’une secte dans laquelle l’avait entrainée son petit ami. S’envolant pour Paris sur ses traces, Fiona rencontre son passé et va se confronter à son corps défendant avec l’époque où son univers s’est effondré.

Lire la suite

Le ciel par-dessus le toit, Natacha Appanah

ciel par dessus le toit appanah gallimardOn pourrait faire un résumé du livre de Natacha Appanah en racontant qu’il s’agit d’une enfance brisée, incomprise, d’une famille dysfonctionnelle, d’une fuite, que les personnages se côtoient, se parlent, se taisent, se font du mal, ne s’oublient pas.

Mais on ne parviendrait jamais à dire la puissance des mots écrits par l’autrice. En 125 pages, elle parvient à donner une densité incroyable à ses personnages, à échapper aux codes et aux clichés, à dire la complexité d’être soi, et d’être avec les autres. Lire la suite

Le livre des reines, Joumana Haddad

Quatre générations de femmes traversent cent ans de guerres intestines au Moyen-Orient dans cette magnifique saga féminine et féministe de Joumana Haddad.

Comment vivre quand tout le monde meurt autour de soi ? Comment avoir une identité quand on est arraché de ses racines par les massacres et la persécution ? Comment aimer quand l’amour est un luxe hors de sa portée ? Comment donner l’exemple quand on est le pire exemple qui soit ? Autant de questions que Qayah, Qana, Qadar et Qamar, les quatre reines aux origines et déchirements multiples, se posent et luttent pour y répondre. On se reconnaît dans chacune d’elles, on partage leurs questionnements, bien qu’amplifiés par un environnement morbide qui peut nous sembler loin. Mais c’est si proche, dans le temps, dans l’espace, dans la tête et dans le cœur.  On pleure avec ces femmes, on crie, on mord et on se débat, mais surtout on se bat, on ne se laisse pas faire et on ne tombe jamais, jamais dans le pathos ou la victimisation.

Ces femmes, les femmes, sont les éternelles sacrifiées et oubliées de toutes les guerres. Ici, l’autrice libanaise, à travers le récit romancé de sa propre famille, place sur le devant de la scène l’Histoire, la société et la religion du point de vue des Elles. Enfin. Un roman urgent, essentiel, indispensable.

Editions Actes Sud (2019)
Trad. Arnaud Bihel

Les choses humaines, Karine Tuil

choses humaines tuil gallimard dédicace rencontre[Rencontre mercredi 11 décembre 2019, 18h]

Les Farel forment un couple de pouvoir. Jean est un célèbre journaliste politique français; son épouse Claire est connue pour ses engagements féministes. Ensemble, ils ont un fils, étudiant dans une prestigieuse université américaine. Tout semble leur réussir. Mais une accusation de viol va faire vaciller cette parfaite construction sociale.

Portrait d’une famille toute en façade : entre faux semblants et hypocrisie. Un livre qui tourne autour du thème de la comédie sociale et de sa destruction, lorsqu’un scandale éclate.
Un livre qui raconte la dureté des relations humaines, le côté factice amplifié par les réseaux sociaux, les notes, avec une notion omniprésente de la compétition, de la réussite à tout prix, agressive.
Avec les profils de trois personnages féminins qui résonnent avec acuité avec les problématiques de femme aujourd’hui : indépendance, réussite professionnelle, diktats de la beauté, la maladie, la charge mentale…
Un livre qui questionne aussi le rapport au corps,  à la maladie, au vieillissement. Et demande ce qu’est le Mal, d’où il vient. Pourquoi l’on peut agir contre ses valeurs, comment soudainement l’on bascule. Ce qui révèle toute la complexité humaine.
Juriste de formation, Karine Tuil s’est documenté sur les affaires de viol, les procès, leurs mots, du côté des agressées mais aussi des agresseurs : l’autrice reproduit des phrases violentes, inhumaines, où la victime devient coupable.

Éditions Gallimard (2019)
Prix Goncourt des lycéens
Prix Interallié

Tous Les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, Jean Paul Dubois

Jean-Paul Dubois dresse les portraits des hommes et des femmes qui ont traversé la vie de Paul Hansen, ancien concierge d’un condominium de luxe. En prison, Paul partage sa cellule avec un Hells Angels .Dans leur piaule de 6 m2, Paul refait le chemin en arrière et fait revivre les morts les vivants, son père ancien prêtre danois qui s’est perdu au jeux de hasard, sa mère féministe avant l’heure,  sa fidèle chienne Nouk de sa femme moitié algonquine et moitié irlandaise, pilote d’hydravions, ses rares amis, et ses hommes méchants et tyranniques.

Du passé au présent, des instants de bonheur, de malheur, de drames, il décrit les hommes comme ils sont avec ironie, drôlerie et aussi avec  beaucoup de tendresse.
Une fresque sur la vie humaine, sur fond de cartes postales de paysages magnifiques canadiens, français et scandinaves.

Prix Goncourt 2019

Editions de l’Olivier 

Autre livre de Jean-Paul Dubois sur le site : La succession (2016)