L’été où tout a fondu, Tiffany McDaniel

À Breathed, ville d’Ohio, dans les années 80, un procureur, Auoptsy Bliss, qui est un homme bon, juste, un peu rêveur, exerce son métier avec droiture. Il se pense comme un filtre pouvant freiner, voir arrêter le Mal. Seulement.. l’humain est toujours plein de ressources lorsqu’il s’agit d’être mauvais, et Autopsy se retrouve marqué par certaines affaires. À tel point qu’il à les appréhender personnellement, pour pouvoir mieux les comprendre et lutter contre.
Jusqu’au jour où il décide d’inviter le diable.
Lorsque celui-ci se présente à Breathed, c’est sous les traits d’un jeune garçon noir de 13 ans.

Est-ce vraiment le diable ?
Fielding, le jeune fils d’Autopsy va se lier d’amitié avec Sal (Satan+Lucifer), va l’installer chez lui. Toute la ville va être remué par cette présence. Le garçon ne fait, a priori, rien de mal, il répond aux questions, se montre assez doux, un peu lasse, très maigre, et féru de glace. Mais il sait des choses qu’un jeune de 13 ans ne devrait savoir, et s’exprime comme nul autre.
Lorsque des événements étranges se produisent, lorsque le malheur s’abat sur certains ou certaines, petit à petit, les habitants l’imputent à ce diable noir.
Les esprits s’échauffent pendant que la température atteint des sommets caniculaires à la limite du supportable.

Une histoire à la fois très réaliste et qui relève presque du conte moral, où Tiffany McDaniel va une nouvelle fois dévoiler les travers de la société américaine, voir de l’humanité. Comment il faut trouver un coupable à son malheur, comment la haine se concentre et se développe. Elle dénonce le racisme, l’homophobie, la violence au cœur du foyer familial…

Tiffany McDaniel a le don de raconter la petite Amérique, les histoires de famille soudée mais avec plein de failles, les rencontres entre différentes ethnies, différentes cultures…
Et ici, en plus, par rapport à Betty, qui était une sorte de huis-clos, on ne sortait pas beaucoup de la famille, dans mes souvenirs, dans L’été où tout a fondu, c’est toute une petite ville des États-Unis que McDaniel fait vivre.

Un roman avec une grande ampleur presque lyrique, des scènes très fortes, des personnages hyper attachants, et d’autres franchement marquants.

L’été où tout a fondu c’est l’union d’Harper Lee et de Stephen King. Un Grand Roman.

Éditions Gallmeister (août 2022)Traduction : François Happe

Autre livre de Tiffany McDaniel sur notre site :
Betty (2020)

Tiffany McDaniel vit dans l’Ohio, où elle est née. Son écriture se nourrit des paysages de collines ondulantes et de forêts luxuriantes de la terre qu’elle connaît. Elle est également poète et plasticienne.
En 2002, elle a dix-sept ans et la découverte de secrets de famille déclenche son envie d’écrire. En 2003, elle achève une première version de Betty, qu’elle envoie à des agents littéraires. Mais c’est seulement en 2017 que le prestigieux éditeur américain Knopf, maison littéraire du groupe Penguin, s’intéresse au roman. Les droits de publication à l’étranger sont cédés dans plusieurs pays, dont la France et l’Angleterre. Betty paraît en 2020. Le livre est un immense succès et remporte de nombreux prix littéraires : Prix du Roman Fnac 2020, Prix America du meilleur roman étranger 2020, Roman étranger préféré des libraires du Palmarès Livres Hebdo 2020, Prix des libraires du Québec 2021, Prix Libr’à Nous 2021 du meilleur roman étranger, Prix 2022 du club des irrésistibles des bibliothèques de Montréal.

L’été où tout a fondu, écrit quelques années après Betty, trouvera un éditeur en moins d’un mois : il s’agit donc du premier roman publié de Tiffany McDaniel, même si c’est le 5e ou 6e dans l’ordre d’écriture.
Tiffany McDaniel a obtenu le titre de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en juillet 2021.

 

Une réflexion au sujet de « L’été où tout a fondu, Tiffany McDaniel »

  1. Ping : Betty, Tiffany McDaniel | Librairie Maruani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.