Voyage au bout de l’enfance, Rachid Benzine

Après Lettre à Nour, Voyage au bout de l’enfance, petit recueil mêlant sensibilité et cruauté, parle de la génération sacrifiée au prix d’une guerre menée par des monstres dépourvus de toute trace d’humanité.

Lire la suite

En attendant lundi, Tomomi Abe

Un manga doux-amer, où l’enfance laisse place à l’adolescence…

En rentrant au collège, voici venu le temps de grandir et d’abandonner les jeux d’enfants. Les camarades de Mizutani l’ont bien compris et chaque jour la sépare un peu plus d’eux. Le dimanche, l’appréhension de la semaine suivante grandit en son cœur. 
Un jour, elle croise Tsukino, un garçon discret aux yeux dont « la clarté dépasse tout ce qui existe en ce monde ».
Dès lors, l’univers si gris autour d’elle reprend des couleurs et c’est le sourire aux lèvres qu’ils se promettent de se retrouver tous les lundis soirs, en secret, dans la cour du collège.

Lire la suite

Intrusive, Claudine Dumont

Camille ne dort plus depuis plusieurs semaines. Elle a consulté différents médecins, essayé toutes les méthodes possibles, mais rien n’y fait.
Son manque de sommeil l’empêche de se concentrer, elle ne va plus travailler. Et son esprit lui joue parfois des tours : la réalité se tord, s’altère, Camille a des hallucinations, et doit faire des efforts constants pour ne pas perdre pied avec la réalité.

Elle est prête à tout pour retrouver le sommeil, et une vie normale. Revoir sa nièce, sa petite bouffée d’oxygène vivifiant dans son quotidien, mais elle a fait un geste qu’elle ne parvient pas à regarder en face, un geste qu’elle devra expliquer à son frère avant de pouvoir revoir l’enfant.

Camille va donc accepter de rencontrer Gabriel, un spécialiste des rêves ; un homme rustre, taiseux, qui vit à l’écart du monde, et, officiellement n’a plus le droit d’exercer.

Lire la suite

Fugitive parce que reine, Violaine Huisman

Dans ce premier roman autobiographique, coup de poing et coup de coeur, Violaine Huisman trace une véritable ode à la mère imparfaite.

Dans la lignée d’Albert Cohen avec son Livre de ma mère, l’auteure revient sur son enfance, pas tous les jours très roses, pour éclaircir, pour comprendre et peut-être dédouaner sa mère de ses erreurs, de ses failles.

Lire la suite

Le train des enfants Viola Ardone

Naples 1946. Les enfants de la guerre vivent de petits riens, de chaussures trouées et de quelques trésors cachés dans des boites rouillées. Le destin d’Amerigo Speranza va changer. Ces enfants sont envoyés par le parti communiste dans le Nord du pays pour s’instruire et se reconstruire. Déchiré entre deux régions, longtemps séparé de sa mère, l’enfant du pays revient à la case départ mais avec des rêves et deux familles. Avec beaucoup de tendresse, ce roman est bouleversant, drôle, touchant. L’enfance que décrit Amerigo est précieuse, les instants de bonheur tellement rares, les souvenirs aussi. On pense aux choristes, à Cinéma Paradiso. Cette petite voix de huit ans avec ses mots nous vous quittera pas, y compris la salsa genovesa de  la sua mama !

Née en 1974, Viola Ardone est diplômée de lettres. Après quelques années dans l’édition, elle enseigne aujourd’hui l’italien et le latin, tout en collaborant avec différentes publications.

Le train des enfants est son troisième roman.

Editions Albin Michel

Parution Janvier 2021