Le train des enfants Viola Ardone

Naples 1946. Les enfants de la guerre vivent de petits riens, de chaussures trouées et de quelques trésors cachés dans des boites rouillées. Le destin d’Amerigo Speranza va changer. Ces enfants sont envoyés par le parti communiste dans le Nord du pays pour s’instruire et se reconstruire. Déchiré entre deux régions, longtemps séparé de sa mère, l’enfant du pays revient à la case départ mais avec des rêves et deux familles. Avec beaucoup de tendresse, ce roman est bouleversant, drôle, touchant. L’enfance que décrit Amerigo est précieuse, les instants de bonheur tellement rares, les souvenirs aussi. On pense aux choristes, à Cinéma Paradiso. Cette petite voix de huit ans avec ses mots nous vous quittera pas, y compris la salsa genovesa de  la sua mama !

Née en 1974, Viola Ardone est diplômée de lettres. Après quelques années dans l’édition, elle enseigne aujourd’hui l’italien et le latin, tout en collaborant avec différentes publications.

Le train des enfants est son troisième roman.

Editions Albin Michel

Parution Janvier 2021

Un jour viendra, Giulia Caminito

Début 20e.
On suit deux frères, Lupo et Nicola. L’un, Lupo, sauvage, dur, indépendant, en colère. Il va s’engager dans le mouvement de révolte des paysans qui en ont assez de voir toutes leurs récoltes et revenus finir dans les poches des grands propriétaires.
(Révolte qui a très bien été écrite dans le court récit de Milena Agus : Prends Garde)
L’autre, Nicola, réservé, lecteur assidu et solitaire, à la santé fragile, vit en dehors du monde, et beaucoup à travers son frère.

Lupo le protège, le bouscule dans ses habitudes, le soutient, le couve parfois trop.
Une relation très belle, une fraternité forte et complexe, un amour immédiat, où de garçons fusionnels, ils deviennent des hommes indépendants mais liés.

Lire la suite

Ce qu’il faut de nuit, Laurent Petitmangin

Un père et ses deux fils. Une vie tranquille, avec ses malheurs, ses petits bonheurs, sa routine. Une vie quand même, où déjà, il faut se battre, résister, affronter. Le deuil de l’épouse, de la mère. Les factures pas toujours faciles à payer. Le coin (en Lorraine) où la vie et l’activité disparaissent.

Mais ce père et ses deux fils, cette petite famille, tiennent. Solidaires, proches, taiseux souvent mais dans le partage.

Jusqu’au jour où le père apprend que l’aîné, Fus, a été vu avec un groupe d’extrême droite. Il n’y croit pas tellement le père, c’est une erreur. Lui toujours de gauche, lui qui a amené ses fils tracter avec lui quand ils étaient jeunes, eux qui ont toujours connu les ouvriers, les employés, les cégétistes…
Fus esquive, noie le poisson.
Sauf que, oui, ils traînent avec ces gens. Ils collent aussi des affiches de Le Pen un peu partout.

Lire la suite

Les cochons du Paradis, Barbara Kingsolver

rivages kingsolver cochons paradis

Turtle a 6 ans lorsqu’elle est témoin d’un accident insolite près d’un barrage. Avec sa mère, elles sauvent un homme… et deviennent des stars. Fuyant cette soudaine célébrité, elles prennent de nouveau la route. Passé et futur s’entrecroisent, avec l’histoire cherokee de Turtle et des Etats-Unis.
La suite de L’arbre aux Haricots !
Poétique et réaliste à la fois.
Des formes de phrases autour desquels on s’emberlificote l’esprit, un petit sourire aux coins des lèvres. Parfois une petite larme.
Parce qu’il est foncièrement plus triste ce Cochons au Paradis par rapport à L’arbre aux haricots.
La pauvreté, les traumatismes de l’enfance qui remontent, la trahison, la séparation, la lutte toujours encore et encore. Sans grand espoir.

Lire la suite

Sugar Run, Mesha Maren

sugar run mesha maren gallmeisterJodi sort de prison. Elle a 35 ans, en a passé 18 enfermée. Pour meurtre. À 17 ans, elle a assassiné Paula, son premier amour, avec qui elle s’était enfuie sur les routes.
Jodi a deux buts : retrouver le petit frère de Paula, le sauver des griffes de son père, et retourner vivre dans le seul lieu où elle a été heureuse et elle-même : la vieille bicoque dans les Appalaches de sa grand-mère décédée.

Mais Jodi rencontre Miranda. Jeune femme droguée, en pleine séparation avec son mari star descendante de musique, et qui cherche à récupérer ses trois fils.

Miranda est magnifique, magnétique, paumée, en demande d’amour, de protection. Et Jodi, tout ce qu’elle a toujours voulu c’est qu’on l’aime, et qu’on ai besoin d’elle. Alors… les deux là, ça colle. Elles mettent leurs objectifs en commun, et prennent la route ensemble.

Lire la suite