Soucougnant, David Chariandy

zoe_soucougnant-chariandy

Un jeune homme, plein de culpabilité après avoir abandonné sa mère atteinte de « démence précoce », revient au bercail. Dans une banlieue de Vancouver, au fond d’une impasse, pas loin de falaises, une ancienne maison abrite cette vieille femme noire. La « folle » qui se balade parfois pieds nus dans les rues, qui parle toute seule, qui oublie que son mari est décédé, que ses fils sont loin.

Lorsqu’il revient, il découvre sa mère oscillant entre lucidité et perte complète d’elle-même. Une jeune femme loge avec elle, Meera, elle prend soin d’elle, la lave, lui fait à manger, lui parle. Une complicité discrète s’est installée entre elles. Lire la suite

Il est temps que je te dise, David Chariandy

Lettre à ma fille sur le racisme

Ce récit très personnel adressé à sa fille de treize ans est un journal de mémoire sur l’identité, la question éducative sur le racisme. D’origine afro-asiatique, il y est souvent question de rejets, de diffamations à caractère racistes, de blessures, avec des références à Toni Morrison, James Baldwin, des auteur.e.s qui ont défendu la culture, la race, la liberté, l’intégration de la communauté noire dans son universalité.
Le texte est rempli 
d’espoirs
, de lutte et de tendresse pour ce professeur de littérature de l’université de Fraser au Canada.

Lire la suite

Lucky Man, Jamel Brinkley

Un jeune adulte entraîne un ami dans une nuit de folie dans le désir de suivre les préceptes de liberté virile de son père ; un adolescent fait le mur avec son petit frère, quitte à le mettre en danger, pour échapper à leur triste vie familiale ; un homme récemment sorti de prison cherche à nouer avec l’épouse et le fils de son meilleur ami décédé depuis quinze ans…

Ce recueil de nouvelles révèle une nouvelle voix, contemporaine et sensible, de la littérature afro-américaine. Chaque récit met en scène un garçon ou un homme enfermé dans les carcans de sa couleur de peau, de son statut social mais aussi d’une figure paternelle, d’un rôle viril prédéfini, d’une relation familiale forcée et usée par les ans.

Lire la suite

Jolis jolis monstres, Julien Dufresne-Lamy

Dans un dialogue en « je » et « tu », deux générations de laissés pour compte se racontent et se réinventent en mettant au défi les frontières du genre, de la race et de la famille.

Dans les années 80, Lady Prudence est un des plus jolis « monstres » de la côte est des Etats-Unis, aux côtés des Angie Xtravaganza, RuPaul, Paris Duprée, Willi Ninja et toutes ces drag-queens légendaires révélées pour certaines dans le film-documentaire Paris is Burning. Mais le monde merveilleux des cabarets, bals et copines pour la vie est rincé par la pauvreté, le racisme, l’homophobie et le sida. Quarante ans plus tard, la Lady est redevenue James et se fait le confident et mentor de Victor, jeune père de famille et ancien taulard qui a tout quitté pour faire des stand-ups en robe et talons hauts…

Lire la suite

Le chant des revenants, Jesmyn Ward

le chant des revenants ward belfond avisJojo a treize ans, vit avec ses grands parents, sa mère et sa petite sœur, dans un Mississippi encore imprégné de racisme et de ségrégation. Jojo est métis. Sa mère Léonie est noire, belle, pas très futée, et pas tout à fait sortie de l’adolescence… Folle amoureuse de Michael – un blanc de bonne famille – dont elle attend avec fébrilité la sortie de prison.
Jojo affronte le monde avec sérieux, responsabilité et colère. Il prend soin de sa petite sœur, Kayla, qui trouve toujours le moyen de se lover contre lui ou de lui grimper sur les épaules.
Il n’a pas confiance en sa mère, qui se comporte avec trop d’insouciance, et se drogue.
Léonie fait ce qu’elle peut, mais au fond tout ce qu’elle veut c’est son homme. Elle aime ses enfants, mais ne sait pas quoi en faire.
Le grand père sert de parent référent à Jojo. Ensemble, ils discutent, se transmettent les choses. Il est solide, posé, aimant et doux. Mais aussi blessé et meurtrit par un passé douloureux, notamment un séjour au pénitencier où il a vécu et vu des choses affreuses sur lesquelles il ne parvient à mettre de mots.
La grand mère, sorcière chaman guérisseuse, est alitée, rongée de toutes parts par le cancer. Elle tente encore parfois de guider les siens, mais elle cherche au fond à mourir comme il faut. Lire la suite