La petite dernière, Fatima Daas

Autofiction, Fatima est française d’origine algérienne, issue d’une famille musulmane pratiquante, atteinte d’un asthme sévère qui l’amène parfois à l’hôpital, lesbienne, petite dernière d’une sororité.
L’enfant non désirée, la fille qui aurait dû/pû être un garçon, en conflit entre sa croyance et ses désirs, entre les codes et ses envies.

Fatima Daas a un style très beau, qui porte le sens de son livre. Une quête identitaire d’une femme qui ne trouve pas sa place, qui la cherche. Dans la solitude et la peur d’en sortir, la peur de se dévoiler, de se fragiliser.

Lire la suite

Les danseurs de l’aube, Marie Charrel

Deux histoires se font écho : Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco sauvage, puissant, androgyne, parfois travesti, qui de Russie (à fuir, enfant, avec sa mère et sa sœur la révolution russe, où les juifs sont assassinés), à Varsovie, puis Berlin, va vivre entre feu et glace. Le feu en lui, résistant juif insolent, imprudent, magouilleur, à braver le danger, et la glace de la solitude, de la perte des êtres chers, du deuil…
Un destin incroyable, tragique.

Lire la suite

Soucougnant, David Chariandy

zoe_soucougnant-chariandy

Un jeune homme, plein de culpabilité après avoir abandonné sa mère atteinte de « démence précoce », revient au bercail. Dans une banlieue de Vancouver, au fond d’une impasse, pas loin de falaises, une ancienne maison abrite cette vieille femme noire. La « folle » qui se balade parfois pieds nus dans les rues, qui parle toute seule, qui oublie que son mari est décédé, que ses fils sont loin.

Lorsqu’il revient, il découvre sa mère oscillant entre lucidité et perte complète d’elle-même. Une jeune femme loge avec elle, Meera, elle prend soin d’elle, la lave, lui fait à manger, lui parle. Une complicité discrète s’est installée entre elles. Lire la suite

On la trouvait plutôt jolie, Michel Bussi

bussi Synopsis :
« – Qu’est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie. Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie.
– Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l‘essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir est que l’un d’eux, l’un d’eux peut-être, échappe au sortilège.
Elle ferma les yeux. Il demanda encore :
– Qui l’a lancé, ce sortilège ?
– Vous. Moi. La terre entière. Personne n’est innocent dans cette affaire. »

Du désert sahélien à la jungle urbaine marseillaise, en quatre jours et trois nuits…

C’est un roman à couper le souffle, comme à chaque fois avec Michel Bussi. Il nous embarque dans l’histoire de Leyli pour découvrir son monde et le monde des immigrés, leurs raisons, les horreurs de leurs parcours pour arriver dans un pays occidental. Lire la suite

Rencontre avec Néhémy Pierre-Dahomey

 

dédicace nehemy pierre-dahomeyRencontre le jeudi 4 mai 2017.

« Rapatriés (ed. Seuil) raconte l’histoire de Belliqueuse Louissaint, la bien nommée, et de sa famille. Une destinée aussi accidentée et tragique que la terre haïtienne, habitée par une puissance poétique envoûtante. Un premier roman très prometteur. »
Une très belle soirée, où Néhémy a parlé d’amour maternelle, de sacrifice, de combat et de la situation toujours délicate d’Haïti.
Dans une langue sobre, où se glisse des pointes d’humour, et sans jamais aucun pathos, Néhémy Pierre-Dahomey emmène son lecteur dans une histoire émouvante et humaine.
Soirée en collaboration avec Haïti Futur.
Quelques photos :

Lire la suite