Le coeur synthétique, Chloé Delaume

[Dédicace le mercredi 14 octobre, 18h]

Après des années d’auto-fiction, des années d’essais, d’expérimentations linguistiques et personnelles, Chloé Delaume signe un livre sociétal, drôle, fluide, caustique, et féministe.

Adélaïde a une quarantaine d’années, vient de quitter son compagnon, s’installe dans un tout petit appartement, où les multiples livres emplissent les étagères, font des piles dans les coins, rétrécissent l’espace.
Atteinte de « l’épousite aigue », dès qu’elle rencontre un homme, croise un regard, s’imagine aussitôt la vie de couple, le confort matériel et la sécurité qu’elle apporte.
Mais, à son âge se pose aussi le problème de la « date de péremption » du corps. Une femme, dans notre société, c’est forcément beaucoup moins séduisant passé la quarantaine.

On va donc suivre Adélaïde dans ses pérégrinations de femme cherchant compagnon, faisant face à son invisibilité, aux échecs, aux déceptions, mais aussi, trouvant la force de dresser la tête petit à petit, de se détacher de ses diktats patriarcaux. Entourée de ses amies, dans des soirées où magie blanche et sororité lui permettent de se déconstruire pour mieux se reconstruire, entière dans un monde qui l’a disait « moitié de » tant qu’elle n’était pas en couple, elle va éclore à elle-même.

Un roman délicieux, piquant, où la langue de Delaume se délie dans un style où les mots dansent, virevoltent, frappent et sautillent.

Editions Seuil (août 2020)

Crève, mon amour, Ariana Harwicz

creve mon amour harwiczQuelque part, à la campagne, une jolie maison qui mérite quelques travaux. Un homme et une femme, mariés. Un bébé. C’est l’été, l’homme joue avec son fils dans la piscine en plastique installée dans le jardin. La femme est postée, à l’ombre, et imagine que la chaleur caniculaire, dans sa main, se transforme en couteau. Mais elle se lève, et va juste étendre le linge.

Ariana Harwicz signe un roman sans fard sur une femme qui lutte contre l’ennui, les nuits d’insomnie, l’emprisonnement, le carcan d’une vie, et les pulsions violentes qui l’envahissent, fissurent son enveloppe de femme, d’épouse et de mère.

Un monologue entre poésie, folie, détresse et violence, qui dénonce l’enfermement des femmes dans des modèles imposés par un monde patriarcal aveugle, sourd et égoïste. Lire la suite

Cora dans la spirale, Vincent Message

cora_dans_la_spirale_9782021431056_hdAprès son congé maternité prolongé, Cora retourne travailler dans cette grande boîte d’assurances où elle a troqué ses rêves d’artiste pour une vie rangée et bien ancrée dans la réalité. Elle n’y est pas malheureuse cependant : son travail l’intéresse et la stabilité économique convient parfaitement à sa vie de jeune femme moderne. Mais son retour coïncide avec de grands changements dans la direction de son entreprise, qui vont tout chambouler. Cora se fait alors aspirer dans une spirale où tout lui échappe, jusqu’à ce qu’advienne l’irréparable… Lire la suite

Mes bien chères soeurs, Chloé Delaume

CVT_Mes-bien-cheres-soeurs delaumeDans son style qui joue avec les mots, qui frappent juste, le petit sourire en coin et le poing levé, Chloé Delaume délivre un pamphlet féministe.
Elle donne parole, elle prend parole, elle, la femme cisgenre hétérosexuelle (comme elle se définit elle-même, alors que tout de même, elle a « expérimenté ») : alors que cette parole ne lui semblait presque non légitime, et qu’elle la laissait aux autres femmes, celles plus touchées par la violence au quotidien : les lesbiennes, les transgenres, les travesties… Lire la suite

Un cheval entre dans un bar, David Grossman

un cheval entre dans un bar, david grossmanSur le thème de la disparition d’un être cher, le roman de David Grossman est organisé autour du one-man show de l’humoriste Dovalé Grinshtein, clown torturé.
Entre dérision, sarcasmes, plaisanteries salaces sur la Shoah et blagues comiques, il provoque son public dont les rires sont mêlés de dégoût et de crainte.
C’est sa propre histoire qu’il met en scène. Et cette histoire est trop poignante pour faire rire. Lire la suite