Comment je ne suis pas devenu moine, Jean-Sébastien Bérubé

comment je ne suis pas devenu moineBérubé, bouddhiste pratiquant depuis plusieurs années, décide de devenir moine, et pour cela, de se rendre au Tibet.
Au cours de ses pérégrinations, il connaîtra de nombreuses déceptions.
L’auteur raconte son voyage, ses rencontres, il découvre que le bouddhisme n’est pas forcément pratiqué avec la droiture qu’il espérait, que certains l’utilisent même à des fins matérialistes.
De naïf à très en colère, en passant par plein d’espoir et triste, Bérubé offre le récit de son voyage avec une sincérité apparente. Il ne se ménage pas.
Endossant régulièrement le rôle du reporter, il permet également au lecteur de découvrir le quotidien des chinois et des tibétains, leurs espoirs et leur quotidien. Lire la suite

Rencontre avec Anne Papas

Astreintes anne papas dédicaceRencontre avec Anne Papas, le jeudi 23 février 2017.

Un livre témoignage sur le parcours d’une infirmière. Notre article ici.

Quelques photos de la rencontre :

 

 

Astreintes, Anne Papas

astreintes anne papas rue de l'échiquier[Dédicace jeudi 23 février, 18h30]

Anne Papas raconte son parcours d’infirmière, elle qui a toujours rêvé de faire ce métier nous le raconte avec plein de tendresse et d’humanité.

Évidemment, il y a des moments durs, on y parle de la mort, de la maladie, des difficultés concrètes à pratiquer son métier, et de la fatigue, mais c’est avant tout une façon très humaine de faire découvrir un métier dont on connaît peu le quotidien. Lire la suite

L’autre qu’on adorait, Catherine Cusset

lautre-quon-adorait(Dédicace le mardi 6 décembre 2016, à 18h30)

A travers le portrait de Thomas, l’ami adoré, le fou de Proust, Catherine Cusset immerge son lecteur dans le milieu universitaire américain, distille des références à l’histoire, la musique, la littérature.
Et puis il y a aussi les amours de Thomas, des femmes lumineuses, mais toujours de passage, n’arrivant jamais à suivre complètement cet homme, son énergie et ses excès. Lire la suite

S’enfuir, Guy Delisle

s-enfuir-recit-d-un-otage« Être otage, c’est pire qu’être en prison. En prison, tu sais pourquoi tu es là et à quelle date tu vas sortir. Quand tu es otage, tu n’as même pas ce genre de repères. Tu n’as rien. »
Et oui c’est la quatrième de couverture, tout est dit en quatre phrases.

Guy Delisle nous retranscrit le cheminement de pensée d’un otage (Christophe André) qui du jour au lendemain se retrouve en captivité sans repères. Lire la suite