La stupeur, Aharon Appelfeld

Iréna, une jeune femme ukrainienne, paysanne et imprégnée de foi chrétienne, assiste au massacre des ses voisins parce qu’ils étaient juifs.

Lire la suite

Sœurs dans la guerre, Sarah Hall

L’Angleterre est en crise, économique et gouvernementale. Réduite au rang de colonie, son peuple est affamé et opprimé.
Un régime totalitaire sévère qui oblige les gens à partager des appartements, à faire des boulots épuisants et mal payés, à se nourrir de conserves, à se rationner.
Un pays qui contrôle les naissances, force les femmes à porter des stérilets et donne des autorisations pour avoir un enfant.

Lire la suite

La petite dernière, Fatima Daas

Autofiction, Fatima est française d’origine algérienne, issue d’une famille musulmane pratiquante, atteinte d’un asthme sévère qui l’amène parfois à l’hôpital, lesbienne, petite dernière d’une sororité.
L’enfant non désirée, la fille qui aurait dû/pû être un garçon, en conflit entre sa croyance et ses désirs, entre les codes et ses envies.

Fatima Daas a un style très beau, qui porte le sens de son livre. Une quête identitaire d’une femme qui ne trouve pas sa place, qui la cherche. Dans la solitude et la peur d’en sortir, la peur de se dévoiler, de se fragiliser.

Lire la suite

Copies non conformes, Alix Ohlin

Lark et Robin sont deux sœurs, opposées mais proches, différentes mais solidaires. Deux enfants qui s’éduquent un peu toutes seules tant leur mère célibataire est démissionnaire, égocentrique, et manipulatrice.
Lark, l’aînée, est studieuse, sérieuse, et protectrice : elle va prendre soin de sa sœur Robin, la talentueuse pianiste, l’artiste obsessionnelle.

Quand Lark part suivre ses études dans le cinéma à New York, Robin ne va pas tarder à la rejoindre. Pratiquement brisée par son existence sous la coupe de leur mère. Les sœurs, solidaires, vont se construire un équilibre… seulement elles grandissent, ont des choix de vie qui les opposent parfois.

Lire la suite

Les vilaines, Camila Sosa Villada

Tante Encarna trouve un bébé abandonné dans un parc de Cordoba en Argentine, où elle et ses filles louent leurs corps.

Ensemble, elles retournent dans la grande villa où elles cohabitent. Une communauté de trans soudée, luttant contre les coups, la pauvreté et l’injustice. Se voulant reines mais terminant souvent dans l’anonymat et la misère.

Dans ce premier roman, Camila Sosa Villada fait le portrait tendre et vibrant de ces femmes qui sont nées dans le mauvais corps, et qui n’ont comme choix de vie que celui de la prostitution.
A la fois récit réaliste et conte sombre et poétique, Les Vilaines délivre un message fort de sororité, d’amour de la vie, malgré les violences subies, les meurtres, la peur au ventre en permanence…

Editions Métailié (janvier 2021)

Traduit par : Laura Alcoba