Pline, Mari Yamazaki

pline_couvertures_Après le grand succès de Thermae Romae, Mari Yamazaki reprend un pan de l’histoire des romains, et offre un manga qui s’annonce intéressant, instructif et drôle.

Cette fois-ci, on rencontre Pline l’Ancien. Ultra érudit, il semble s’intéresser à beaucoup de choses, avoir une tête excessivement bien rempli, et vouloir transmettre son savoir. Il est (évidemment ?) légèrement imbu de lui-même, et n’a pas peur des éléments qu’il souhaite par dessus tout comprendre.
Ainsi, l’histoire commence alors qu’il prend tranquillement un bain et un repas, pendant l’éruption du Vésuve sur Pompéi et que tout le monde tente de fuir. Alors que, malgré l’assurance de Pline, le lecteur sait déjà que ça va mal finir, l’auteur fait un retour sur le passé, 20 ans auparavant, lorsque Pline rencontre celui qui sera son scribe, Euclès, après une éruption dévastatrice en Sicile.
A partir de là, le manga, par le regard de ce scribe fasciné par celui qui deviendra rapidement son maître, nous fait découvrir l’histoire de Pline l’Ancien.

Quelle façon agréable de se plonger dans des pans d’histoire oubliés ou jamais creusés par la bande dessinée, en général, et le manga en particulier. L’avantage de ce manga est l’humour, les situations où les personnages sont descendus de leur incroyable piédestal et prennent les traits d’un personnage à la portée de l’humain, sans perdre de leur aura exceptionnelle.

Une série qui s’annonce très intéressante !

Editions Casterman (18.01.2017)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *