Leur séparation, Sophie Lemp

leur-separarion lemp allaryAprès le superbe Le fil, Sophie Lemp se livre une nouvelle fois. Dans Leur séparation, elle parle de divorce de ses parents lorsqu’elle a 10 ans. L’impact que ce divorce a eu sur elle, les signes qu’elle refusait de voir, et les choses qu’elle a oubliées et qui reviennent (grâce notamment, une nouvelle fois, aux carnets de sa grand-mère).

Alors que Le fil était plutôt direct, l’émotion très forte et présente, pour Leur séparation, tout est plus ténu. Sophie Lemp raconte son désarroi, sa peine, le vide et la culpabilité, mais de son regard distant d’adulte sur l’enfant. C’est touchant et sensible, le sujet semble encore délicat, et ambigu.
Ce court récit est un témoignage mélancolique et fin sur ce que peut traverser un enfant, et même l’adulte des années plus tard, de la séparation des deux êtres dont elle reste le lien tangible. On sent les non dits, les refoulements, la fragilité d’un équilibre d’une famille qui se défait.

Également une belle et très appropriée couverture des éditions Allary. Bien sûr Hopper a été moult fois utilisé comme couverture de livre, mais pour Leur Séparation, c’est infiniment juste.

(Allary Edtions, 01.09.2017)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *