De l’esclavage à la liberté forcée, Céline Flory

flory esclavage

Dédicace le mercredi 20 mai, 18h.

Après l’abolition de l’esclavage en 1848, les Antilles et la Guyane manquent de main d’œuvre.
Pour pallier à cette pénurie, les autorités françaises mettent en place un procédé proche de la traite négrière : le « rachat » de captifs sur les côtes africaines.

Céline Flory décrit dans le détail l’organisation de cette migration forcée, qui durera jusqu’en 1962.

L’Angleterre, hégémonique sur les océans, tente à cette époque de tarir le flux résiduel du commerce illégal des esclaves. Le gouvernement français va alors user de toutes les arguties pour justifier et légitimer le transfert forcé de près de 20000 hommes.

Le livre décrit avec précision les conditions du ‘rachat ‘ des captifs, opération purement commerciale ou le consentement de l’intéressé est présumé, mais jamais vérifié. Il détaille leurs conditions de vie épouvantables, dans des centres de rétention sur la côte africaine, puis sur les bateaux ou la mortalité est proche de celle des navires négriers.

Une fois arrivés aux Antilles ou en Guyane, leur ‘contrat’ les oblige à travailler dix ans au service d’un employeur qu’on leur désigne (plantation ou administration). Leurs conditions de vie sont misérables, au point que beaucoup tentent de fuir vers le Surinam ou des îles antillaises hors administration française. Leur maigre salaire est même amputé d’une taxe destinée à payer leur voyage retour vers l’Afrique, alors que ce voyage leur sera refusé à l’issue de leur ‘contrat’.

Malgré tout ces hommes et femmes déracinés vont peu à peu s’intégrer à la vie locale, se marier, s’installer à leur compte, même si les discriminations persistent et qu’ils sont longtemps appelés ‘Congos’ aux Antilles.

Ce livre complet et documenté nous décrit un épisode méconnu et passionnant de l’histoire, avec ses dimensions sociales et humaines.

Editions Karthala.

Une réflexion au sujet de « De l’esclavage à la liberté forcée, Céline Flory »

  1. Nice post. I used to be checking continuously this weblog and I’m inspired! Extremely useful info particularly the remaining part 🙂 I maintain such information a lot. I used to be seeking this certain info for a very lengthy time. Thank you and best of luck. |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *