Comme un tison sauvé du feu, Meira Barer

[Dédicace le 11 mars 2020 à 17h30, pour une rencontre inoubliable] 

Ecrire pour ne pas oublier, tel est le devoir de mémoire que nous offre Meira Barer. Il a fallu 50 ans pour que les souvenirs soient posés sur des feuilles de papier.

Meira Barer avait 9 mois lorsqu’elle fut raflée le 16 juillet 1942 au Vel d’Hiv. Cachée, rescapée, sauvée, ayant perdu son père et ses grands parents, Meira Barrer, dans son autobiographie bouleversante, nous raconte les étapes de sa reconstruction d’enfant cachée, cette résilience peu commune pour lier bout à bout tous les maillons de sa vie : la séparation, la rage, la réparation, la consolation, l’hébraïsation, la transmission, la filiation et la réconciliation.

Editions les trois colonnes 

Evénements Mars

calendrier mars

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

brizzi rencontre vian

 

 

 

Samedi 7 mars 2020, 14h30
Atelier Enfants Globe Trotter

Samedi 7 mars 2020, 16h
Sami Tchak

Mercredi 11 mars 2020, 18h30
Meïra Barer

Samedi 14 mars 2020, 16h
Gabriel Osson

Mercredi 25 mars 2020, 17h-19h
Paul & Gaëtan Brizzi

Lundi 30 mars 2020, 16h30-19h20
Joël Dicker

 

Evénements de janvier 2020

 

agenda janvier 2020 librairie maruan

Samedi 11 janvier 2020, 16h
Laurent Guillaume

Jeudi 16 janvier 2020, 18h
Franck Senninger

Samedi 18 janvier 2020, 16h
Véronique Aïache

Samedi 18 janvier 2020, 14h
Atelier enfant « Mon jardin intérieur »
Anita Berdugo

Samedi 25 janvier 2020, 16h
Vincent Chabault

Barbès trilogie, Marc Villard

[Marc Villard sera présent au salon Paris Polar 2019 – samedi 23 et dimanche 24 novembre – mairie du 13e]

Trois courts romans noirs au cœur du quartier de Barbès, entre la fin des années 1980 et le début du XXIe siècle, où l’incontournable détective solitaire et désabusé est incarné par un éducateur de rue et où les criminels se confondent avec les victimes. Grandiose.

Tramson est un éducateur de rue qui sévit à Paris, dans le célèbre quartier bigarré de Barbès. Son travail ? Tenter dans la mesure du possible de maintenir les adolescents et jeunes majeurs dans le droit chemin en leur évitant la prison et leur trouvant des boulots honnêtes. Entre la came, la prostitution, les règlements de compte et les meurtres passionnels, l’éducateur a du pain sur la planche. Ce n’est pas toujours simple, et les moyens employés pas toujours très légaux. Mais il est bien aidé par sa clique, des jeunes qu’il garde sous son aile et des figures du quartier, notamment Abdullah, imam égrillard à la tête du tribunal populaire qui « rend la justice tous les lundis matin ».

Lire la suite

L’horizon qui nous manque, Pascal Dessaint

horizon qui nous manque dessaint rivages[Pascal Dessaint sera présent au salon Paris Polar 2019 – samedi 23 et dimanche 24 novembre – mairie du 13e]

Au milieu des dunes, pas très loin de la jungle de Calais. Trois personnages vont vivre, survivre, dans des mobil home.

Lucille est paumée. Elle a tout donné à la jungle de Calais, trop donné. Elle y a perdu sa mère (qui ne lui parle plus parce qu’elle a tout lâché pour les migrants), son copain (qui s’intéresse à la faune locale et se désespère de la voir maltraitée – notamment par la création de la jungle), et l’impression de servir à quelque chose, que sa vie a un sens.
Elle rencontre Anatole, le vieux chasseur des dunes, qui sculpte et peint des oiseaux moches, fait pousser plein de chlorophytum, collectionne les bons de réductions, et cite Gabin à toute berzingue.
Il vit dans un mobil home, et accepte de sous louer le deuxième à Lucille.
Puis Loïk débarque. Il annonce tout de suite qu’il a fait de la prison, et cherche un endroit où loger. Il vise la vieille baraque à frites abandonnée qui traîne entre les mobil home. Anatole accepte.

Un trio de gens seuls, malmenés par la vie. qui ont connu pas mal de déboires, et se renferment dans une solitude rassurante. Lire la suite