Rose-Mercie, Maggie Belin Biais

rose mercieRose-Mercie est une très jeune fille de 16 ans. Née dans la bourgeoisie du cap haïtien. Dans cette bourgeoisie, plus on est clair de peau, mieux on réussit. Elle se retrouve orpheline de père (Albert Desfontaines mort d’une chute de cheval).

Lorette, sa mère se retrouve à l’âge de 28 ans, veuve et héritière d’une exploitation d’orangers et de caféiers (Milot). Mais seule, elle n’arrive pas gérer le domaine. Elle décide d’organiser le mariage de Rose-Mercie avec Ange Pérétti, un ami de celle-ci. C’est un Corse ayant réussi en Haïti. Peu de temps après leur mariage, Ange est appelé sous les drapeaux (Français). C’est la première guerre mondiale, nous sommes en 1915. Rose-Mercie se retrouve seule et mère d’une petite fille France. Femme libre elle part pour Milot et relance l’exploitation de la famille avec l’introduction de ruches et la fabrication d’onguents pour la haute société haïtienne. Car les américains font blocus sur les produits ne venant pas des états unis et dépouillent le gouvernement Haïtien.

En 1918 Ange est démobilisé et retourne en Haïti. Traumatisé par la guerre il n’est plus lui même. Rose Mercie de son coté à vécu d’autres choses et est devenue très indépendante et autonome. Arriveront ils à  se retrouver? Pour lui, les Américains sont des sauveurs. Pour elle des occupants.

Dans ce roman, il y a deux histoires. La première, celle d’Haïti, la seconde celle d’une femme indépendante, avant-gardiste et dérangeante par ces décisions et choix de vie pour l’époque.

Lire la suite

La servante écarlate, Margaret Atwood

servante ecarlate atwoodAprès la belle réussite de la série tirée du roman, revenons au livre de Margaret Atwood, une œuvre magistrale.

Un monde futuriste réduit à un quartier, un district. Une société qui fonctionne en caste. La natalité est au plus bas (catastrophe nucléaire entr’autres, qui a provoqué l’infertilité ou des bébés mal formés, voir mourant quelques jours après l’accouchement). Lire la suite

Les larmes noires sur la terre, Sandrine Collette

larmes noires collette denoelDe livre en livre, Sandrine Collette s’écarte du thriller pour aller de plus en plus dans le roman noir. Elle creuse les atmosphères, creuse ses personnages, creuse dans les émotions du lecteur.

Ici, d’abord, on suit Moe. Elle a quitté Papeete pour suivre un homme, elle rêvait d’un destin non tracé, de Paris, d’émancipation. Mais Rodolphe l’enterre dans une maison du fin fond de la province, la bat quand il est trop saoul…
Lorsqu’enfin elle s’enfuit, c’est presque impulsivement.
Très vite c’est la rue.
Puis La Casse, un lieu où ceux qui n’ont plus rien se retrouvent enfermés, isolés, à dormir dans des épaves et à survivre sans grand espoir d’en sortir un jour. Lire la suite

Même les cow-girls ont du vague à l’âme, Tom Robbins

meme les cow girls ont du vague à l'ame, tom robbinsCe livre est une plongée impressionnante au cœur des États-Unis. J’en ai pris plein les yeux, les oreilles, les pieds et les pouces.

L’histoire de cette fille, qui, puisqu’elle a des pouces immenses, décide de vivre « selon eux » et donc de passer sa vie à faire du stop, passer sa vie en mouvement.
Tom Robbins s’intéresse alors aux rencontres, aux transformations, à l’évolution des personnalités selon leur environnement, selon ce qu’ils ont eu à la naissance et ce qu’ils en ont fait. Lire la suite